Le Gouvernement Provincial du Nord-Kivu : « Aucun Policier Rwandais n’a foulé ses pieds sur le sol congolais et aucun projet n’est en RDC dans ce sens »

0 Shares

Le Gouvernement Provincial et la Police Nationale Congolaise  dénoncent l’appel à  une ville morte des mouvements citoyens  qui s’est  soldé  par des morts  et des blessés graves parmi lesquels, les policiers. Ils tapent sur table et prévient que les fauteurs répondront de leurs actes  tout en précisant  qu’il n’y a pas  eu d’entrées des policiers Rwandais sur le sol  de Goma pour n’importe quel projet.

Le Gouvernement Provincial conjointement avec la Police Nationale Congolaise se sont prononcés  ce lundi 20 décembre 2021 au tour  d’un vent de rumeur qui s’est  propagé  dans la province du Nord-Kivu et ses environs. Une rumeur qui confirmerait la  présence de  la Police Rwandaise    pour travailler aux côtés de leurs  frères d’armes congolais à Goma. Ce qui n’est pas  le cas selon le  porte-parole  du Gouverneur Militaire. Cette rumeur a déjà  causée  des   morts  parmi lesquels, un policier et un civil non identifié ainsi que d’autres blessés graves. Les Mouvements Citoyens et Organisations des Jeunes  sont entrés dans la rue  et ont provoqué des conséquences graves.

Un appel à la ville morte qui provoque des morts

 
C’est le commissaire Provincial  de la Police du Nord-Kivu, le Commissaire Divisionnaire Adjoint Aba Yang  qui a  pris le premier la parole   et a dénoncé  l’appel à la ville morte de la LUCHA qui s’est soldé   à des manifestations violentes ayant provoquées des conséquences  incalculables : « Nous sommes ici tous  et avons assisté à l’appel de la LUCHA à la ville morte qui s’est vite transformé  à des manifestations violentes contre les policiers , sensés de les sécuriser  et nous ne pouvons pas accepter qu’un petit groupe des dictateurs prennent en otage la liberté de nos compatriotes » explique-t-il devant la presse  et avons placer nos policiers depuis 5 heures du matin dans tous les axes  pour que, la population vaque à leurs occupations , mais  ils les ont obligé de ne pas le faire   en brulant des pneus, barricader des routes  par grosses pierres, chasser les élèves dans leurs salles de classe    et d’autres intimidations.

Des policiers ont été la cible

Le Patron de la Police au Nord-Kivu dénonce le fait que  les manifestants  dont la LUCHA, Veranda Mutchanga , Filimbi, Voyants Negres  et autres se sont rabattus  sur  des policiers congolais  provoquant ainsi la mort  d’un commissaire de la police qui,  visiblement a été lâchement abattu  à Nyiragongo par une  balle  à feu , un  autre corps sans vie  a été ramassé pendant  ces manifestations violentes  dont on ne connait pas l’origine jusqu’à ce moment , sept policiers grièvement blessés par balle et  des armes  blanches  dont des flèches extirpés dans leurs dos de certains policiers  , machettes et des couteaux présentés à la presse  ce lundi  au  bureau du Commissariat Provincial de la PNC.

Ailleurs, ils n’ont pas enregistré  des dégâts 

Au chapitre de Butembo et de Beni ville, ils n’ont enregistré  des  cas  de mort à part  les manifestations pacifiques. De son côté, le porte-parole  du Gouverneur Militaire, le Général de Brigade Ekenge a souligné que les personnes qui ont appelé à la ville morte sont prises comme des responsables de toutes ces conséquences  graves et en répondront  de leurs actes car dit-il , ils ont violé la loi : «  Pendant l’Etat de Siège aucune manifestation n’est autorisée  et c’est la raison pour laquelle, je vous ai invité  pour clarifier cette situation  de fausseté , de l’intoxication, de la manipulation  au tour de l’accord qui aurait été signé entre la police Rwandaise et la nôtre , que d’aucun aurait aperçu à Goma »  fustige-t-il en insistant que,  vous êtes des journalistes à Goma , avez-vous déjà vu un policier Rwandais foulait leurs pieds sur notre  sol  et cela pour travailler ? Mais sur les réseaux sociaux, c’est du bizz car  ils parlent des policiers  du Rwanda  à Goma pour sécuriser nos compatriotes ?

Le Manipulateurs ont reçu leur coup

Ce responsable de haut rang  des FARDC  pense que, c’est de l’imagination infertile malintentionnée  et, destinée à instrumentaliser  la jeunesse par certains politiciens en perte  de  vitesse ou en mal de positionnement. Il faut dire qu’il y a de cela 48 heures  depuis que le Commissaire Général de la Police de la RDC  s’est prononcé sur  ces rumeurs des prétendus policiers Rwandais à Goma. Le Ministre de l’Information  Publique,  Patrick Muyaya en a parlé et  aussi, le Maire de Goma, mais  semble-t-il que ces rumeurs  gagnent le terrain  au Nord-Kivu et préoccupent au plus haut point  sa population. Le Gouverneur Constant Ndima au travers son porte-parole confirme aussi les propos  des officiels congolais et renforce  cette information en affirmant qu’aucun projet  de l’entrée de la Police Rwandaise à Goma n’est envisagé et appelle la population au calme et  à la retenue.  IL insiste le fait  que ce sont des rumeurs non fondées qui ne tiennent pas la route et que la population  ne puisse plus tomber bas  dans le jeu de l’ennemi.

Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.