Le CASH demande aux écoles et aux parents de s’approprier les mesures de la gratuité de l’enseignement

La plateforme politique Cap Pour le Changement  de Président Félix Tshisekedi et de son allié Vital Kamerhé a procédé à une marche pacifique ce vendredi  25 octobre à Goma. Accompagnés par  leurs militants,   les partis politique UDPS, UNC et alliés  ont exprimé leur soutien  au programme de  la gratuite de l’enseignement à  l’école de base  prônée par le chef de l’état de la RDC. Cette marche pacifique a été accompagnée par des policiers de la PNC et n’a fait aucun dégât.

Selon le président Fédéral  de l’UDPS /Goma et son homologue de l ‘UNC, ils étaient  venus exprimés leur soutien total et sans condition  de la disposition constitutionnelle prévue à l’article 43  de la constitution, consacrant ainsi la gratuite  de l’enseignement de base.  Siradji Nzaramba, le fédéral de l’UDP au nom de son collegue de l’UNC et  ceux-de leurs militants en dit plus : « cette disposition de la loi fondamentale du notre pays dans son article 43  et la note circulaire n0 1923 du 11 octobre 2019 du secrétaire générale de l’enseignement primaire et secondaire et technique relative à la suppression de  frais de motivation dans les école de l’état congolais » explique-t-il  en soulignant que la prime connue  sous le nom de  la motivation des parents est supprimée dans toutes les écoles.

Ils préviennent les têtues

 Ces manifestants ont met en garde  les résistants qui veulent selon eux  à tout prix faire échouer cette décision présidentielle en faveur de la population congolaise. Ces derniers insistent en rappelant qu’il est vrai que cette mesure brusque, mais salutaire entraine quelques contraintes, mais pour cela, ils ne sont pas d’accord de la méthode qu’une franche de la population voudrait utiliser  la ruse afin de maintenir le statuquo.

Ils suggèrent ceux-ci

C’est une raison de plus que la plateforme politique le CASH  recommande   ceux qui suivent : de s’approprier de cette mesure  de la gratuite de l’enseignement aux écoles de base, d’afficher une résistance claire à la paie de prime qui selon eux  a beaucoup pesé sur le panier de la ménagère congolais. Ils ont fini par appelé  la population également à dénoncer l’attitude des contrevenants quant à ce tout en accélérant le processus en cours de mécanisation et budgétisation des nouvelles unités dans les secteurs de l’enseignement primaire et secondaire. Le respect de la retenu à la source de 40%  de frais des enseignants n’a pas été aussi oublié  par ces pro-Félix Tshisekedi. Un autre militant sur place, a quant à lui  souhaité que les enseignants abandonnent  leur  rêve  de faire payer  la prime aux parents qui pour la plupart sont  déjà chômeurs et ne savent plus  à quel saint se voué.il faut signalers qu’aucun  incident n’a été enregistré.

Junior Akilimali

Input your search keywords and press Enter.