Kinshasa-RDC : Il n’ y pas eu de détournement dans le projet de Bukangalonzo, la firme AFRICOM témoigne les réalisations faites dans le cadre de ce projet avec des preuves à l’appui

Deux pulvérisateurs, plus d’une cinquantaine des tracteurs  multifonctions, une flotte de douze planteuses et coaliseurs ainsi que d’un atelier de mécanique , une école moderne construite dans le cadre de ce projet, un hôpital , une église  et des ilots des conservations agricoles  ainsi  d’autres engins ultramodernes y sont jusqu’à ce jours.  A part ceux, tout l’argent alloué à ce projet n’a pas été déboursé  par notre gouvernement pour concrétiser ce projet. Il y a risque que l’IGF fasse fausse route disent  les travailleurs sur place.

Le Parc Agro-industriel de  Bukangalonzo  où selon l’Inspection Général des Finances, IGF en sigle  plus de 200 millions de dollars Américains ont été investis  et dont les activités tournent en ce jour au ralentie.  Pendant que l’Inspection Générale des Finances dénonce  des détournements  des fonds alloués  à ce parc agro-industriel, l’entreprise Sud-Africaine  ‘’AFRICOM ‘’ pour sa part loue  les réalisations effectuées dans le cadre de ce dit projet

Le Gouvernement n’avait pas fini à financé ce projet.

Un véritable paradoxe qui parfois prête à confusion dans la tête des congolais. Selon elle, cette entreprise nécessite seulement le financement du Gouvernement central de la RDC pour reprendre le cours normal de poursuites de ce grand projet de développement de la RDC. Hors-mi les usines de fabrications des engrains chimiques à Boma  qui avaient  selon  notre source l’ambition de devenir la plus importante de l’Afrique,  A cet effet, plusieurs réalisations ont été faite à Bukangalonzo à l’époque du Gouvernement Augustin Matata Mponyo .

150 au lieu 285 millions de dollars de financement, comment en finir ?

Pour l’administrateur de la Société AFRICOM qui a répondu à nos questions, il atteste de  n’avoir reçu du Gouvernement congolais que près de 150 millions  de dollars Américains  servant ainsi  à la viabilisation du site de Bukangalonzo, à l’acquisition des engins des travaux  ainsi qu’à la première production  et consommation des produits  agricoles.  Christo Grobler : «  si nous avions reçu 285 millions de dollars  Américains, Bukangalonzo devait nourrir toute la RDC  et  dix sept pays  environnants. » déclare-t-il en poursuivant qu’à la première phase, ils ont reçu 52 millions de dollars  et la deuxième, c’était 84 millions de dollars Américains.  Il a souligné qu’il y a toutes les preuves en écrits.  Contacté  par votre rédaction , les travailleurs de Bukangalonzo confirment l’existence  sur ce site  d’une grande station d’électricité de plus de 50 mégas Walt , une fourniture en eau  et aussi  une construction d’habitations des travailleurs, d’une école moderne , d’un hôpital , d’une église et des plusieurs ilots pour la conservation des récoltes agricoles : «  il ya beaucoup de tracteurs , des machines dont on peut retrouver nulle par ailleurs en Afrique Centrale, des engins  à la page » déclare l’un des ouvriers qui a requis l’anonymat.  Parmi ces engins  laissés par les Sud-Africains,  nos sources font état de deux pulvérisateurs, plus d’une cinquantaine des tracteurs  multifonctions, une flotte de douze planteuses et coaliseurs ainsi que d’un atelier de mécanique. Attendons voir la suite des événements  pour savoir s’il y a eu détournement ou pas car les premiers indices parlent de folles rumeurs.

Félix Patrick Abely depuis Kinshasa

 

Input your search keywords and press Enter.