Kinshasa : l’hon. Jean-Paul Lumbulumbu a plaidé pour la nécessité de l’évaluation de l’Etat de siège avant sa prolongation et revient avec des assurances de hautes autorités du pays

 Le Vice-président de l’Assemblée Provinciale revient  ce 29 juillet 2021 de Kinshasa pour une mission  des plaidoyers en faveur  de la population. L’honorable Jean-Paul Lumbulumbu dit avoir  être reçu par les président de deux chambres du parlement  dont le Sénat, Bahati Lukwebo, de l’Assemblée Nationale, Mbosso Nkodia ainsi que le Ministre national de l’Industrie  Julien Paluku Kahongya. Il est revenu avec des réponses fermes des autorités de Kinshasa

«  Nous étions porteur  de message de la population et    de leurs élus provinciaux  sur l’Etat de Siège, 80 jours après  la proclamation d’Etat de Siège,  nous constatons que les ADF continuent à tuer la population, les groupes armés continuent à imposer leur loi et n’avons vu aucun résultat »  déclare-t-il devant la presse locale et internationale à l’Aéroport de Goma. l’élu de Lubero  soutient qu’aucun résultat spécifique sur l’Etat de Siège n’a été jusqu’ici  enregistré  en assumant ses mots , c’est la raison pour laquelle, l’honorable Jean-Paul Lumbulumbu a rencontré  les autorités compétentes à l’Assemblée Nationale  où  il a été reçu par le Président  Mbosso Nkodia , au Sénat , il a eu l’honneur d’être reçu par  son Président , Modeste Bahati Lukwebo  et le Ministre Julien Paluku Kahongya lui  a fait l’honneur entant que, membre du Gouvernement Sama Lukonde  et  fils  du Nord-Kivu.

L’Etat de siège nécessite une évaluation  avant sa poursuite ou non

Au  cœur de ses démarches professionnelles, ‘’ la nécessité de l’évaluation de l’Etat de Siège’’  avant tout autre prolongation.  Jean-Paul Lumbulumbu demande à ce sujet une évaluation préalable et il  a eu des échos favorables à sa requêtes  car le Président de la chambre basse du Parlement Nationale , Mbosso Nkodia  lui a rassuré  comme son collègue du Sénat , Bahati Lukwebo : «  le Président Mbosso nous a rassuré qu’en principe il devait avoir ce jeudi , une plénière  à huit-clos au terme de laquelle  une commission sera mise en place  pour commencer l’évaluation de l’Etat de Siège au niveau national »   explique-t-il.  L’élu de Lubero a aussi plaidé contre ce dysfonctionnement au sein de  notre justice  en raison  de la proclamation de l’Etat de siège.  Les compétences civiles  sont actuellement dévolues aux militaires, et cet état de chose fait à ce que  fait à les modes de saisines  militaires particulières  à la juridiction militaire ne facilite pas la tâche à celle de civile,  c’est pourquoi  sur le plan de l’opérationnalité il  persiste un problème. De ce fait il a fait porté le message de la population de Goma au Président Mbosso, de  le faire parvenir au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi  car les justiciables du Nord-Kivu demandent la suppression pire et simple de l’Etat de Siège dans le secteur de la justice  dans les provinces concernées.

Il a été là pour également ses collègues

Comme si cela ne suffisait pas, les préoccupations sociopolitiques des honorables  députés  ont été évoquées par leur Vice-président, qui voilà, ils enregistrent plusieurs mois de non paiement de leur salaire  et pourtant l’ordonnance de Félix Tshisekedi en matière de l’Etat de Siège leur reconnaisse  un certain nombre d’avantages sociaux  dont ils n’en bénéficient pas.  Ces derniers ont des familles ainsi que des charges sur leur dos à assumer.  L’honorable Jean-Paul Lumbulumbu a parlé aussi de la question fâcheuse de la taxe professionnelle  dont lui avait  demandé  à leur bureau de saisir le Conseil d’Etat sur cette question là, elle en a fait  en interprétation sur l’ordonnance professionnelle. Les contacts ont été menés, c’est une raison de plus qu’il a tenu à rassuré les opérateurs économique de sa province  que cette audience est en cours de programmation  au Conseil d’Etat et d’ici peu   , il pourra se prononcer. Mais,  en attendant  qu’elle se prononce, l’Assemblée Provinciale recommande  est d’instruire au Gouverneur militaire  de suspendre la perception forcée de la taxe professionnelle, annuelle pour les anciens  entités économiques. Un lot  des  problèmes transportés  par l’Honorable Jean-Paul Lumbulumbu pour atténuer tant soit peu, les difficultés de sa base électorale  du Nord-Kivu.

Norbert Mwindulwa   

Input your search keywords and press Enter.