Kinshasa : le président Félix Tshisekedi promet de la décrispation politique en RDC

Le président Félix Tshisekedi a présenté son programme de 100 prochains jours ce 2 mars en cours  à Kinshasa, la capitale.  Un programme  d’urgence avec la réhabilitation et la construction  des routes, d’écoles  et des hôpitaux notamment dans la région de l’Ituri  et à l’Est de la RDC où sévit la maladie à Virus Ebola.
C’est  un programme présidentiel ambitieux  matériellement  et politiquement. Un mot a retenu notre attention, la décrispation politique. Félix Tshisekedi promet de faire  libérer dans les dix jours qui suivent les hommes politiques en prison et de faire revenir les exilés politiques.  A en croire le chef de l’Etat Congolais, tous les détenus politiques seront libéré   d’ici une dizaine des jours. Ainsi, Félix Antoine Tshisekedi croit consolider  les acquis de la démocratie en RDC «  dans les dix jours, je vais prendre une mesure présidentielle   au bénéfice des prisonniers politiques  qui ont été condamnés par les pressions »  déclare-t-il.  Le magistrat suprême de la République souligne que,  ses instructions seront bientôt  données au ministre de la justice pour prendre  des décisions nécessaires  afin de libérer conditionnellement   d’autres personnes également détenues pour des délits d’opinions. Le président de la RDC a montré aussi sa  ferme volonté de faire  revenir tous les exiles  bloqués à l’extérieur de la RDC. «  Je vais aussi créer les conditions d’un retour rapide  des compatriotes qui se trouvent actuellement  à l’extérieur du pays  pour des raisons politiques » insiste-t-il.  Parmi des acteurs politiques bloqués à l’étranger, c’est par exemple Moïse Katumbi.  Joint au téléphone, le gouverneur honoraire du Katanga  se félicite de la décision  annoncée par le Chef suprême de la RDC, Félix  Tshisekedi.
Patrick Félix  Abely/ Kinshasa

Input your search keywords and press Enter.