Kinshasa : Le Couple du Ministre d’Etat honoraire Rubens Mikindo, au chevet des aveugles de Mongafula

 Le Ministre  d’Etat honoraire des hydrocarbures, Rubens Mikindo et Liliane Mikindo   ont  remis ce samedi 28 Aout 2021 à Kinshasa des vivres et non vivres  au Centre National pour aveugles de Mongafula. Centre  de malvoyants  se trouve actuellement dans un Etat d’abandon  selon cette autorité et  haut  cadre de l’UDPS.  

Cet Etablissement  construit pour l’Afrique Centrale en 19 72  par la défunte  première dame  marie Antoinette Mobutu.   Ce centre hospitalier dont le dortoir, les salles de classe de la maternelle, du primaire et secondaire  manquent de tout nous informé  notre source. Le Coordonateur  de  ce Centre Hospitalier, lui-même non voyant  qui nous a parlé au bout de fil  d’une aubaine, la présence remarquée  du couple Rubens Mikindo Muhima dans leur site.

Ces malvoyants appellent à l’assistance

A en croire Jean Mulumba Wa Mulumba qui  lance à ce sujet  un cris  de cœur  aux autorités politiques  du pays tout  en saluant  cette visite inattendue  de Rubens Mikindo  , Haut cadre politique du parti cher à Félix Tshisekedi, UDPS  : « nous avons mal terminé cette année et avant la rentrée scolaire prochaine , qu’on s’occupe de nous en titre exceptionnel. Avons-nous appris qu’on a dilapidé des millions de dollars Américains, mais pour nous payer ça devient un casse-tête  » se désole-t-il  en poursuivant qu’ils sont oubliés  à leurs tristes sors.   Jean  Mulamba  a par la suite félicité le Ministre d’Etat et ministre des Hydrocarbures honoraire de la RDC  pour son grand cœur : «  je voudrais profiter de votre appel pour remercier son excellence Rubens Mikindo, un homme au grand cœur, qui  n’a aménagé aucun effort pour nous venir en aide et cela  sans être consulté, lui et sa tendre épouse Liliane » reconnait-il sagement.

Rubens Mikindo promet d’appuyer le peuple d’abord

Par ailleurs,  Rubens Mikindo Muhima  a promis  aux responsables de ce Centre Hospitalier de mener un plaidoyer envie d’améliorer  les conditions de vie  des occupants  de ce centre. Il en dit  plus : «  étant leur voisin,  je me dois de sensibiliser les décideurs  et cela va nous permettre de mettre   fin à ce phénomène de la mendicité forcée  de ces malvoyants sur la route. » déclare-t-il en ajoutant qu’ils sont en train  d’échanger avec la coordination  de ce centre et voir comment on peut faire  pour arriver à éradiquer ce phénomène de mendicité  des aveugles sur ces artères  principales.  Cet événement a eu pour  point  fort,   cette interpellation pour ces jeunes aveugles dont la plupart, sont des  jeunes  forcés à la mendicité  afin  de nouer les deux bouts de mois. Ils ont parlé  de leur déconsidération  dans la société  car ces derniers sont traités souvent comme des sorciers, mendiants et non valeureux. Ils ont appelé les autorités à  converger leur regard sur leur situation chaotique.  Il faut dire que, le Centre National pour Aveugle de Mongafula est placée sous une  double tutelle  notamment   celle des affaires sociales  ainsi que de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.