Kinshasa : Début des opérations d’identification et d’enregistrement des armes

C’est depuis ce 16 juillet encours  que les opérations d’identification et  d’enregistrement des  armes  à feux  détenues par des civiles  à  Kinshasa.  Ce travail est fait par le ministère de l’intérieur  et de sécurité. Cette activité  se déroule au sein du bâtiment de la territoriale situé dans la commune de Lingwala.
D’après notre  source,  cette opération va se dérouler de 08H30 à 17heures à partir  ce lundi jusqu’au samedi 21 juillet 2018. Le colonel Jean- Pierre Kasongo Kabwik, Secrétaire National  de la commission nationale des armes  légères et des petits  calibres et de la réduction de la violence armée, il nous en parle plus «  ce lundi  16 juillet encours , nous lançons  les opérations de contrôle  des armes que détiennent les civiles  sur l’ensemble du territoire national et nous commençons par Kinshasa » déclare-t-il en poursuivant que ce n’est pas une première pour toute la République, pour l’armée et les forces de sécurités. Ce sont des opérations qui se font   de manière habituelle.  Il précise qu’ils contrôlent les armes et non les détenteurs de ces armes, c’est pour la première fois que se fera cette opération en RDC.  Ici les forces de sécurité et les FARDC vont contrôler les armes et faire un démarquage de ces armes que détiennent certains civiles en RDC.  A notre source de continuer que l’Etat a ce prérogative de temps en autre de faire  le contrôle  des armes détenues par les civiles car  ils peuvent seulement les détenir à condition que l’autorité publique leur octroie cette permission. Il faut dire que, passer ce délai,  toute arme n’ayant pas fait objet  d’enregistrement ni de démarquage  sera qualifiée d’illicite  et sera punie conformément à la loi  indique le colonel  Jean-Pierre Kasongo.
Lambert Lambe Kevin /Kinshasa

Input your search keywords and press Enter.