Kasongo Mwema yamba yamba aux décès de ses collègues : « les morts des membres des cabinets du Président de la RDC sont dus au Coronavirus ».

L’Union pour la Nation Congolaise, parti cher au prévenu Vital Kamerhé  dénonce des attaques propagées sur les réseaux sociaux  tendant à lui attribué  la série des  morts  à la Présidence de la République ainsi que  celle du Juge Raphael Yani. Ce parti politique l’a fait savoir dans un communiqué de presse publié ce week and dernier à Kinshasa.

 Dans ce communiqué de Presse, l’UNC dénonce  des critiques tendatieuses dirigées contre son président  national  ainsi que ses avocats  à la suite de la mort brutale  le mercredi 27 mai du Juge Raphael Yani. Ce dernier a présidait  avec  professionnalisme la composition de porter un jugement dans le procès  le Ministère Public  au prévenu  Vital Kamerhé, Jamal et leur suite. Tout en saluant la mémoire des illustres disparus  ce derniers jours à la présidence de la République et en présentant ses condoléances sincères à leurs familles respectives,  l’UNC consterné et soucieux  de faire , elle aussi la lumière  sur ces morts de trop à la Présidence de la République de la RDC  et le décès inattendu  du juge Raphael  Yani, condamne fermement  cette campagne d’intoxication  de l’opinion et dément toutes ces accusations infondées  contre ce parti politique et son président  souligne ce communiqué. L’UNC  exige pour se faire l’implication  d’un médecin légiste indépendant  et international pour examiner le corps du juge  décédé dans des circonstances non élucidées jusqu’à  ce jour.  Pour finir, ce communiqué signale que le porte-parole  du Chef de l’Etat a bel et bien confirmé au journal télévisé de la RTNC  de ce 29 mai 2020  que : «   les décès des membres du cabinet  du Chef de l’Etat sont  dus à la pandémie   de la maladie au COVID-19 ».

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.