Goma – Séphora Bidua : « Le pouvoir à la jeunesse, le pouvoir à la femme ».

C’est un cri patriotique pour réveiller la conscience de la jeunesse longtemps marginalisée dit Séphora Bidua, au sortir du dépôt de sa candidature à la députation provinciale. C’était ce 11 juillet encours au bureau de la CENI/Goma. Elle appelle sa génération à sanctionner sans état d’âme des politiciens véreux.
Le pouvoir est légué à la jeunesse et surtout la jeune femme  dixit Séphora Astrid Bidua  candidate à la députation provinciale pour le compte de l’UDPS Tshisekedi. Cette jeune femme de l’opposition politique dit avoir passé 9 mois  d’emprisonnement  à la prison centrale Munzenze  au  motif,  qu’ils exigeaient  la tenue des élections en RDC, le 19 décembre 2016 sans la candidature du président Joseph Kabila.
La prison m’a appris beaucoup
Astrid Bidua dit avoir appris beaucoup de choses en prison «  étant en prison, j’ai vu la RDC sous-forme  d’un petit cercle où j’ai bien compris  les problèmes de la population et je me suis dit  que je suis mieux placée de pouvoir la défendre malgré mon jeune âge, 25 ans » déclare-t-il.   Elle soutient que se présenter sous le label  de l’’UDPS, est une fierté pour elle car  selon elle, ce parti a longtemps lutté pour l’intérêt général de la population. « Je dis que la Majorité Présidentielle n’a jamais voulu  qu’on accède au pouvoir malgré que nous l’avions emporté haut-les-mains en 2011 et cette fois-ci, elle nous a cherché pour des compromis politiques que nous avions refusés pour que la population trouve gain de cause » s’en félicite-t-elle.   Une fois élue comme député provinciale, mon rôle sera, celui de défendre cette population  et l’accompagner jusqu’à ce que le  social pour elle, soit radieux. A la question de savoir si ce processus électoral aboutira, Astrid Bidua Séphora pense qu’elle est face à une Majorité de mauvaise foi «  nous pensons que tout peut arriver  car nos rivaux politiques nous chantent dedans à tout moment aussi,  ils peuvent nous surprendre avec des élections  et nous devons préparer des garde-fous en conséquence » déclare-t-elle. Cette jeune femme pense que leurs adversaires sont en perte de vitesse et utilise toutes sortes  des stratégies politiques pour voir si, ils peuvent se maintenir au pouvoir.
L’UDPS dit non à la machine à voter
Elle souligne que même si, l’UDPS dépose ses candidatures, elle dit non à l’usage de machine à voter dans ce processus. La vice- présidente de la ligue des jeunes UDPS/Tshisekedi Goma lance un appel à ses pairs que, bientôt son parti politique compte amorcer une série d’activités de sensibilisation sur le terrain contre la machine à voter. Séphora Bidua insiste que, la population de Goma est politiquement mature.  Cette population qui a tout vécu, l’enterrement de leurs familiers suite à l’insécurité, le social  est en bas de l’échelle… donc il est temps de renverser la tendance car c’est le seul et l’unique moment qui leur reste pour démontrer que la population  reste la décideuse suprême de la chose publique en démocratie, c’est elle qui donne le pouvoir à quiconque conclut-elle.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.