Goma : Plus de 450 nouveaux membres adhèrent au BUREC

La présidence interfédérale de la coordination du genre de Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergence du Congo en sigle BUREC est parvenue à mobiliser et  faire adhérer plus de 450  nouveaux membres au parti cher au gouverneur Julien Paluku Kahongya. C’était  ce samedi 14 à  l’hôtel  connu sous le nom de KDH de Goma.
C’est un  motif de satisfaction pour la présidente Kavira Sivalingana Annuarite, qui selon elle, a  parvenu à mobiliser et faire une adhésion en cascade des centaines des nouveaux membres adhérents. Elle souligne que,  surtout qu’on est en plein processus électoral  en RDC. Kavira Sivalingana  revient sur  sa satisfaction étant que cheffe  du genre à BUREC « je suis  la femme la plus heureuse de ce jour. Car nous venons d’enregistrer plus de 450  adhésions  des femmes et des hommes qui ont compris  l’idéologie politique de notre parti. On appelle un parti politique actif quand chaque fois vous parvenez à faire adhérer vos compatriotes dans votre façon de voir les choses en politique » fait-elle savoir. Madame Kavira Sivalingana soutient que les femmes  sont plus  nombreuses  que les hommes en province et leurs adhésions en grande pompe vont faire en sorte que la tendance  soit renversée  en termes de résultat électoral prochain   au Nord-Kivu.  Appelé à  prendre la parole, l’autorité morale du BUREC,  le gouverneur Julien Paluku  a appelé à son tour ses partisans à la constance car pour lui, c’est un moment décisif dans la politique de notre pays où tous les partis politiques sont en ordre de batail pour faire élire les tiens «  j’ai profité de faire un appel pour la constance parce qu’en politique,  la plus grande valeur, c’est la constance  d’un acteur , un politique ne peut pas être aujourd’hui ici et demain là-bas, cela ne traduit pas la personnalité d’une individu,  C’est le vagabondage politique » conseil-t-il en martelant que la constance fait  partie des grandes valeurs même dans la société. Le Gouverneur  dit être  l’homme le plus heureux de ce  jour car il vient  de constater l’idéologie du BUREC  est  entrain de gagner une place de choix  dans la politique congolaise. le chef de l’exécutif provincial ajoute qu’il ne doute pas que demain  les membres de son parti politique prennent des places des représentations de la population  pour parler à leurs noms au sein des institutions de la République.
Norbert Mwindulwa.

Input your search keywords and press Enter.