Goma : L’UNESCO Forme des Inspecteurs en charge de la formation continue des enseignements et des concepteurs des programmes scolaires du Nord-Kivu

Septante  personnes  dont les concepteurs des programmes scolaires et inspecteurs des écoles maternelles, primaires et secondaires  sont sur le banc de l’école pour apprendre des notions  du VIH SIDA, Droits Humains, violences sexuelles basées  sur les genres ainsi que les handicapes.  Trois jours vont suffire  pour aboutir aux  Objectifs poursuivis par l’UNESCO   à Goma.

les Panelistes

C’est effective, la tenue de l’atelier  de formation des concepteurs  des Programmes scolaires ,  sous la conception des programmes efficaces  pour réduire le comportement à risque  chez les jeunes. Un atelier  qui vient à  point nommé car les jeunes  viennent au monde en traversant des étapes de la vie, chacune  marquée par des problèmes  ou des situations auxquelles  ils doivent  en donner des réponses idoines. De ce fait,  l’UNESCO note que,  le VIH SIDA, les Droits Humains, les violences sexuelles basées sur les genres  et les handicapes doivent être appris par cette cible pour faire un équilibre  social.

la Représentante de l’UNESCO à ses assises de Goma

L’Etat Congolais a remercié  l’UNESCO

C’est la raison pour laquelle, Le Directeur Provincial  de la Division Provinciale  de l’Enseignement Primaire et Secondaire au Nord-Kivu, David Rukat  a témoigné sa gratitude vis-à-vis de l’UNESCO  et à l’ONU SIDA  pour avoir pris l’initiative  d’organiser dans la ville de Goma, du  24  au 26 Novembre encours  cet atelier  de renforcement  de capacité pour  ces matières précises  et celles-là,   devront  s’étendre  sur trois jours.  A en croire Madame  Jolie Masika  , la chargée  des  questions liées aux violences sexuelles et basées sur les genres  et à la santé sexuelle et reproductive  des jeunes  et adolescents  à l’UNESCO,   ces assises suivent deux objectifs , c’est notamment celui de  contribuer à l’intégration  de la dimension Santé Sexuelle  et Reproductive  des jeunes, tandis que, ceux dits spécifiques, consistent à sensibiliser  les concepteurs de programme scolaire  sur l’importance  de l’éducation sexuelle complète  et la sante sexuelle reproductive  dans le chef  des Jeunes et des adolescents , leur présenter, informer sur la situation  des adolescents  et jeunes par rapport à leur problème à  cette santé cité-ci haut   sur l’ampleur des violences sexuelles et celles basées sur les genres ainsi que du VIH SIDA en milieu  scolaire.

Des notions spécifiques sont au rendez-vous

De ce fait, il est ici  question,  de renforcer  leur capacité à l’intégration de dimension genres, Droits Humains, handicap, VIH SIDA  ,  des enseignements au niveau maternel, primaire et secondaire.  Madame  Jolie Masika Bahati soutient aussi que, tous ces objectifs aboutiront  à des résultats tant attendus.  Il faut dire qu’il a été remarqué que, le programme  scolaire actuel n’intègre pas les thématiques transversales, c’est pourquoi, l’UNESCO s’est interdite de ne pas reprocher les  concepteurs  des modules par  le fait qu’il ne l ‘ont encore  intégré.  C’est la raison pour laquelle,  cette Organisation des Nations Unies  appui le Gouvernement de la République Démocratique du Congo  dans ce sens . Cela, à travers le ministère de l’enseignement  Primaire, Secondaire et Technique.

Norbert Mwindulwa 

Input your search keywords and press Enter.