Goma : LUCHA RDC/AFRIQUE met en garde contre la vente des parcelles de l’Etat

 La LUCHA RDC /Afrique a organisé   un travail communautaire dans le parage du gouvernorat de la province  le samedi dernier.  Ces travaux manuels ont permis d’assainir ces espaces et aussi  de délier des langues à propos  de dit ‘’ spoliation ‘’de parcelle de l’Etat.

 Pour ces jeunes pro-démocraties, il n’est pas question que ces espaces situés dans le quartier Himbi  fassent l’Object d’une vente  illicite. Josué Walay, l’un des militants au sein de la LUCHA RDC /Afrique, soutient que, ces travaux effectués  aux alentours du gouvernorat de la province constitue une mise en garde  à l’encontre du présumé vendeur et acheteur de cette parcelle de l’Etat.

Les présumés auteurs sont connus

 Par ailleurs, le président de l’assemblée provinciale sortant, interrogé à ce sujet  lors de son passage  dans ce quartier, Jules Hakizimwami n’a pas mâché des mots sur la spoliation de ces deux parcelles situé dans son quartier. Pour lui,  la vente illicite de ces parcelles est l’œuvre du maire de la ville de Goma et l’acheteur est le patron des cimetières MAKAHO SARL.  Contacté, le responsable de cette société  a reconnu avoir eu la compensation de ces deux parcelles  entre les mains de la mairie dont, un protocole d’accord a été rédigé entre  la mairie de Goma, la province et  MAKAHO SARL. Monsieur Bahati Kahato Bienvenu  poursuit que,  la société privée avait également cédée sa parcelle  à la mairie de Goma  de 50 hectares  dans le territoire de Nyiragongo, à quelques dix kilomètres au Nord  de la ville de  Goma  pour que cette dernière parcelle sert de dépotoir public  des immondices ramassés dans la ville et ses périphéries. La personnalité  incriminée pour la vente de cette parcelle, le maire de Goma Mwissa Timothée s’est réservé de tout commentaire.

Serge Paluku

Input your search keywords and press Enter.