Goma : le vote a eu lieu sans incident majeur ce 30 décembre 2018

C’est donc aujourd’hui jour J-0  pour les élections législatives, provinciales et les présidentielles en RDC. Les 39 millions d’électeurs congolais attendaient ceci depuis cela deux ans. Visiblement, les bureaux sont ouverts et le personnel de la CENI est déjà à leur poste pour servir des millions des congolais. Le regard est tourné à la présidentielle  premier tour qui va désigner le successeur de Joseph Kabila au pouvoir depuis 17 ans. Trois grands candidats  se démarquent  notamment Emmanuel Ramazani Shadary du FCC,  Felix Tshisekedi de l’UDPS et Martin Fayulu de  LAMUKA.  Toutefois ce vote ne concerne pas tous les congolais de la RDC car le scrutin a été partiellement reporté au mois de mars à Beni, Butembo et Yumbi. Les bureaux de vote sont ouverts dans au moins 70 points  à partir de 5H00 jusqu’à 16H 00 Temps universelle. Ce scrutin comporte donc plusieurs engins  dont la première alternance pacifique  de l’histoire de la RDC.  C’est donc avec  2 ans de retards que les congolais se rendent ce jour  aux urnes. Pour certains  une détermination de jouir de leur droit et d’autres avec l’espoir  de voir commencer un réel changement  dans ce pays continent. Des avis et considérations des citoyens sur nos micros «   nous allons voter ce matin  pour avoir un changement,  aujourd’hui il faut qu’on parle d’un autre nom du nouveau président de la République » déclare-t-il et un autre de poursuivre nous souffrons énormément de l’insécurité, peut-être, le successeur de Kabila aura une autre politique en matière sécuritaire. Par ailleurs, notre dernier intervenant reconnait sagement que Joseph Kabila n’a pas démérité tout, il  vient de sortir le pays dans le gouffre a-t-il insiste.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.