Goma : le président national du FCR et porte-parole d’Ensemble, Jean-Bertrand Ewanga, venue pour affermir leurs candidats

Le député national Jean-Bertrand Ewanga, président national du Front Citoyen pour la République,  Secrétaire Général Adjoint  en Charge de la Mobilisation, Implantation, Propagande  d’Ensemble et son Porte-parole  est arrivé ce 11 Novembre  2018  à Goma  en provenance de Kinshasa. Objectif réconforter les candidats de Goma.
Accueillie par un marin humain  des partisans du regroupement cher à Moïse Katumbi,  Ce haut –cadre d’Ensemble, une plate-forme politique qui soutient l’idéologie de Moïse Katumbi  dit ne pas venu  main vide.  Dans sa gibecière, une communication spéciale de son président, celui  d’affermir  les militants d’Ensemble et ses  candidats pour  ce processus électoral en cours  en RDC. Cette plateforme  de Moise Katumbi ne jure qu’aux élections, mais sans la machine à voter. Il continue à soutenir que, son leader a été injustement écarté de la course présidentielle car il a une vision  pour le changement de ce pays. « Nous sommes venus à la demande du président Moïse Katumbi, il a pu enrôler 5 milles candidats dont 1700 députés nationaux et les restes sont provinciaux en de  plus de cela,  10 milles suppléants, nous la deuxième force puissante  après le FCC » précise-t-il.  Pour lui, leur  président veut qu’ils  se préparent  pour ces élections et cela pour la victoire  a déclaré Jean-Bertrand à sa descente de son avion à l’aéroport international de Goma. Jean-Bertrand Ewanga pense que, s’ils parviennent à réussir à ces élections, ils vont gérer beaucoup de provinces en RDC. ceci  va constituer une force majeure pour Ensemble au parlement national «  notre président dit même à mon absence, les député d’Ensemble vont jouer un rôle majeure pour changer ce pays , d’où il faut qu’on parvienne à retirer la machine  à voter du processus électoral et nettoyer les fichiers » insiste-t-il en finissant,  qu’on ne peut aller en ordre dispersé car  en ce moment , nos 7 leaders de l’opposition politique congolaise  sont à Genève  et sont dans la phase de décision pour nous désigner un candidat commun qui va battre le dauphin du Front Commun pour Congo. Le député national Ewanga exige que le FCC présente  d’abord son bilan avant de se prétendre de gagner ces élections du 23 décembre prochain  tout en rassurant que, la victoire est de leur côté,  de celui du peuple.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.