Goma : Le député Muhindo Nzangi dresse un bilan nuageux de ses actions parlementaires

 L’élu national Muhindo Nzangi était face  à ses électeurs de Goma réunis au sein du parlement des jeunes.  Il  a été soumis à dresser son bilan  par rapport à ses actions parlementaires. Pour lui,  c’est un bon exercice  car son bilan reste nuageux. Il a joué son rôle d’un député de l’opposition, critiquer la politique du  pouvoir et proposer des solutions à ses critiques. Le public a salué l’honnête de cet homme.
« Nous avons essayé de démontrer à travers des missions parlementaires, qui sont  en générales législatives et des contrôles, ce que nous avons posé comme actes  individuels  pour moi, élu de Goma » déclare-t-il. Dans sa défense du  bilan, le député national Muhindo Nzangi Butondo est parvenu à interpelé  par une motion de défiance, les ministres  nationaux de la défense pour une recrudescence de l’insécurité au Nord-Kivu.
Il aura fait son mieux
Le  ministre Alexis Tambwe Mwamba de la justice a été aussi dans le viseur du  député   Nzangi pour  n’avoir pas  faire respecter  l’accord de la saint Sylvestre, qui prône la décrispation politique et autres, il a aussi importuné la quiétude du ministre national des infrastructures pour n’avoir pas assuré la construction et l’entretien de nos routes. Autant des motions qui n’ont pas apporté assez des réponses car les membres du gouvernement étaient protégés par les leurs. Muhindo Nzangi  parle  de ce regret  par rapport au résultat faible de ses actions « j’estime une fois de plus que, j’ai posé des actes malheureusement bloqués par la majorité au sein de l’hémicycle, des  représentants du peuple qui ne font que défendre les ministres en lieu et place du peuple qui les a envoyé là » se désole-t-il.  certes, sur ces nombreuses vidéos qu’il a montré aux jeunes parlementaires  de Goma pour appuyer sa parole à l’acte, il a fait son mieux, mais la machine était bloquée par ses pairs de la majorité. C’est pourquoi, cet élu pense sagement  que, son bilan est nuageux, il en fait le point «mon bilan pour cet exercice ne peut pas être positif car nous avons vécu dans un pays  où nous assistons à tous le maux, à ce jour, le pays a reculé qu’avancé » estime-t-il. Il remarque qu’un parlementaire honnête ne peut pas venir vous présenter un bilan largement  positif  et de poursuivre que, la population  demandera à ce député que,  nos  conditions de vie n’ont  pas été améliorées. Muhindo Nzangi  reconnait  aussi qu’il a fait son travail entant qu’un député de l’opposition, de critiquer ses collègues  de la majorité présidentielle et il aura  fait bien de son mieux.  Il pense à cet effet que, son bilan reste nuageux car les institutions  qui dirigent la RDC, en commençant par la présidence, le gouvernement de la RDC, les gouverneurs, n’ont qu’un fiasco comme résultat, souligne l’honorable  Nzangi Butondo.
Appel au boycott de la machine à voter
A la question de savoir pourquoi, l’élu  Nzangi Butondo a demandé aux jeunes de ne pas accepter l’usage de la machine à voter lors des élections qui pointent à l’horizon,  il soutient qu’il ait un consensus sur l’utilisation de cette machine afin d’éviter «  nous ne voulons pas qu’on nous impose un instrument  qui n’a pas été prévu par la loi électorale car c’est elle qui définit les règles de jeu et nous avons dit à la CENI » déclare-t-il  et  continuer si, elle persiste de l’imposer à lors que nous les avons proposer de mettre une autre personne pour le contrôle de ces machine. Ça va finir mal,  je demande qu’il ait une personnalité qui sera désignée par le secrétaire général des nations unies  afin de contrôler les instruments techniques et de communication  de la machine à voter. Muhindo Nzangi fait allusion ici, à Ramazani Shadary, Candidat du FCC, qui selon lui, peut être favorisé par une probable la tricherie de cet engin.  Jackson Ishara et Ibrahim Assani  deux présidents des parlements de jeunes au Nord-Kivu étaient tous compétents de voir  que,  cet élu ait réalisé ce devoir envers ses électeurs surtout les jeunes. Par la même  occasion deux parlements des jeunes  réunies pour la première fois, par Muhindo Nzangi se sont décidés  de mettre fin  à leur bicéphalisme  et choisissent  l’option  des pourparlers pour en finir avec les deux parlements des jeunes dans une même province. Ces derniers  ont promis à la presse de devenir un seul corps de parlement des jeunes  afin de réconcilier d’autres jeunes se trouvant dans une situation de division au Nord-Kivu comme était leur cas.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.