Goma-Gisenyi : Les Gagnepetits transfrontaliers saluent le Programme Commercial Simplifié du COMESSA

 La RDC a pris des engagements  dans le domaine de commerce extérieur avec certains  pays voisins. La plus part de ces  accords sont  tarés, mais l’autre dit ‘’ Régime Commercial Simplifie du  COMESSA semble tenir le  coup.  Il est soutenu par la Banque Mondial et régit  les petits commerces transfrontaliers entre la RDC, l’Ouganda et le Rwanda  avec un grand  marché de près de 100 millions des consommateurs  dans ces  pays précités.  Il fait vivre aussi  7milles gagnes petits à Goma et Gisenyi et 17000 s’il faut considérer toutes les portes d’entrées  de     sortie et d’entrée entre l’Ouganda, le Rwanda et la RDC.

Il est 11 passées de quelques minutes, lorsque nous  sommes  devant la petite barrière  entre la ville de   Goma  et celle  de Rubavu à Gisenyi.  Au premier vu, nous nous croisons avec madame Chantal  Masika, la quarantaine  révolue, teint sombre,  regard perdu, transportant  sur sa tête une bassine des tomates  rouges : «  je suis en train de revendre mes tomates au prix de gros. Ces tomates viennent de Gisenyi au Rwanda et celle-ci profitera  aux membres d’abord de ma famille  et de ma coopérative  du bas peuple » déclare-telle.

Ce commerce est toute leur vie

Cette femme affirme de pouvoir  se servir du profit tiré dans son petit commerce  pour payer la scolarité de ses enfants    et  même trouver de quoi à se faire nourrir. Elle a ajouté qu’il  y a également une partie de son capital qui est épargnée dans leur Coopérative  afin de régénérer des intérêts et en dispatchée   tour à tour  pour pousser  leur  business.  Ces dernières font des achats et des ventes groupées en Coopérative du côté du Rwanda comme celui de la RDC et  sont encadrées par le Programme Commercial  Simplifié du COMESSA.

Ce projet    n’est qu’appui pour les gagnepetits

Ce programme vise  a  boosté  les petits commerçants   transfrontaliers  par l’allégement des droits de douane  et taxes à celles et ceux, qui ont moins de  2 milles dollars Américains du capital engagé.  Pépé Mikwa  est le chargé de communication  au sein du  Projet de Facilitation  des Commerces dans la Région de Grands Lacs, PFCGL  en sigle, une structure de l’Etat Congolais,  Il en fait le point : «   ce projet soutenu par la Banque Mondial est à même de lutte contre la pauvrette  dans les pays transfrontaliers  car lors que l’on permet à quelqu’un d’augmenter son revenu, sa production et il investit en même temps. » explique-t-il en poursuivant qu’avec ce sur plus, il peut se construire une maison, scolariser ses enfants, les nourrir, bref subvenir   à tous les besoins familiaux dont elle a  besoin.  Il faut dire que, d’autres projets bilatéraux entre la République Démocratique du Congo  avec  ses   pays voisins   de l’Est, sont soit en jachère et friche  informe   l’économiste  Xavier   Muhindo.

Norbert Mwindulwa ok

 

 

 

Input your search keywords and press Enter.