Goma : Doter la province du Nord –Kivu d’un cadastre agricole, c’est l’Objectif d’un atelier de deux jours qu’organise l’ONG Internationale ZOA

0 Shares

Ouverture d’une session d’information  sur l’utilité, la mission et l’organisation du cadastre  agricole en RDC en général et au  Nord-Kivu en particulier sur le sous-thème : sensibilisation  et mobilisation  des acteurs influents en province du Nord Kivu.  Se tient ce  15 septembre 2022  à l’hôtel  Planète de Goma, dans le cadre du programme TRIDE (Transition pour un Développement Inclusive à  l’Est de la RDC mise en œuvre par le consortium composé par trois  ONG internationales à savoir  ZOA, (lead), AGRITERRA  et VNG avec le financement  de l’ambassade des Pays-Bas au Nord et Sud Kivu.

Mr Michiel Verweij en train d’assurer la formation à Goma

A en croire Mr Michiel Verweij, Team leader du Programme TRIDE, Cet atelier vise à sensibiliser différents acteurs du Nord-Kivu dont les Chefs coutumiers , les acteurs de l’administration frontière , les chefs de Divisions, les élus provinciaux, la Société Civile, les partenaires techniques, la commission des lois, les personnes ressources et les experts du Gouvernement provincial en vue de contribuer avec des idées pertinentes sur la meilleure façon d’améliorer la gestion des terres agricoles pour un meilleur rendement.

Dans ses propos, Justin Daniel KAHINDO (Deputy Team Leader/Nord Kivu) a expliqué qu’en vue d’une meilleure relance agricole, il faut commencer par l’amélioration du cadre institutionnel existant. c’est pourquoi, ZOA est en train d’accompagner le gouvernement dans cette réforme à la lumière des articles 12 et 13 de la loi n°11/022 du 24 décembre 2011 portant principes fondamentaux relatifs à l’agriculture, qui prévoit la mise en place du cadastre agricole dans chaque province de la RDC. Cet effort vise donc un meilleur aménagement des terres agricoles, une meilleure affectation et utilisation de celle-ci.

Par ailleurs, le Professeur Anselme Kitakya, spécialiste dans ce  domaine et  facilitateur des assises pense que l’institutionnalisation du cadastre agricole consistera à l’instauration d’un service permanent qui permettra d’assurer  la meilleure gestion de l’espace  agricole, la maîtrise des limites et l’utilisation rationnelle de nos ressources foncières.

Apres des exposés incitatifs, les carrefours ont été organisés pour élaborer un draft d’arrêté qui sera soumis à l’examen de la commission des lois au niveau de la province pour toilettage avant de soumettre la proposition au Gouverneur pour signature.

Norbert Mwindulwa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.