Etat de Siège en Ituri : Les FARDC font de leur mieux pour y rétablir la sécurité sauf que, le mal retrouvé par le Gouverneur Johnny N’Kashama est très profond

C’est par la mauvaise foi que, certains congolais peuvent dire que l’Etat de Siège ne porte pas ses fruits en province de l’Ituri. L’armée loyaliste  récupèrent des agglomérations entières,  réhabilitent des routes d’intérêts généraux  et poursuit avec  la pacification en  province avec l’appui  de la MONUSCO. Le Gouverneur Johnny N’Kashama  appelle les élus  à la franche collaboration  pour finir une fois pour toute avec cette insécurité datée de plus de deux décennies.

Le Gouvernement de l’Ituri a mené beaucoup  d’activités sur plan  opérationnel  depuis l’’installation de l’Etat de Siège, le 10 mai 2021. Le Gouverneur Militaire,  Le Lieutenant  Général Johnny N’Kashama  Luboya a subdivisé  ses opérations  en  trois  phases  dont  les ouvertures de grands axes  routiers, des  récupérations  de grandes agglomérations  ainsi que des localités  de cette  nouvelle province , sécuriser la ville  de Bunia longtemps en situation de l’insécurité .grandissante  : «  Toujours à notre première phase, nous avions en découdre avec des miliciens  dans les environs de Boga et Tchabi  où là-bas,   ils s’étaient accrochés  de ces villes  et y installés leurs bastions » déclare-t-il en poursuivant que, ces rebelles se sont déversés  sur  la Route Nationale n° 4  où  ils se sont éparpillés pour poursuivre leur sale travail contre nos populations civiles. La deuxième phase, les FARDC  ont poursuivi l’ennemi de la paix  jusqu’à son dernier retranchement où le territoire de Djugu a été la cité  de ratissage de nos forces armées  Congolaises  en récupérant Kobu, route Iga Barrière, lipri, Nyangara. En recoupant  nos sources d’informations  pour vérifier ce fait donné par le Gouverneur Militaire de l’Ituri, nous  nous sommes rendus à l’hôpital Provincial de l’Ituri, pavillon militaire, où nous avons visité  les soldats des FARDC  qui sont blessés gravement et internés dans cette structure médicale  et avons eu d’autres informations corroborant  celles du gouverneur militaire  Johny N’Kashama.

L’information a été confirmée

Ils nous ont parlé sous l’anonymat de  plusieurs pertes en vie humaines dans le rang  de forces loyalistes comme ceux  des ennemis, mais au final, ce sont les FARDC qui ont remporté sur l’ennemi et le mettre hors d’état de nuire. A la question de savoir qu’est-ce que la MONUSCO fait en ce sens pour apporter  son appui  afin que les FARDC puissent arriver à ses objectifs ? Le Gouverneur N’Kashama Luboya  soutient que la Mission des Nations Unies en RDC  fait de leur mieux pour  les appuyer, c’est par exemple dans  les échanges  d’informations sécuritaires ou renseignements militaires ,un appui logistique, transport d’hélicoptères pour des évacuations sanitaires  des blessés de guerre ,  apport de personnel sur le plan opérationnel et  appui feu aux FARDC.

Le Gouverneur reste ouvert pour l’appui de tous

Le Gouverneur Luboya n’a pas dérogé aux questions des journalistes sur la volonté  de certains députés nationaux  loin sans faux,  en minorité qui veulent  la suspension ou la requalification   de l’Etat de Siège dans les provinces de l’Ituri et celle du Nord-Kivu.  Ce dernier pense qu’ils    sont libres de dire ce qu’ils veulent : «  ils ont les droits de tout dire, les parlementaires nous traitent de tous les noms, voleurs  et autres, mais ils n’ont qu’avenir et vérifier leurs allégations  sur le terrain comme vous, vous le faites ici et je crois que  vous repartirais  d’une autre compréhension des faits » insiste-t-il devant la presse  en soulignant que,  les faits sont sacrés  , mais les commentaires sont libres  pour tout congolais vu que nous sommes dans la démocratie.  Le Gouverneur d’Ituri a appelé  ces parlementaires  à la franche collaboration  car dit-il  dans une situation sécuritaire très compliquée que traverse l’Est de la RDC,   ces élus devaient  user de leur pouvoir , fournir des informations concrètes aux autorités  en place  et user de leur  confiance  pour convaincre leurs frères  à changer les mentalités, déposer  les armés  , vivre en cohabitation pacifique entre leurs communautés afin de pacifier cette province.

 L’espoir est permis pour la paix

Certes la paix est visible à Komanda, environs 75 Km de Bunia et autres coins  de l’Ituri  où les FARDC ont montré leur degré élevé  de la  détermination pour  ratisser et rétablir  un climat de paix  dans cette partie de la province d’Ituri, mais le prix des  denrées alimentaires prennent toujours de l’ascenseur ?  Le Gouverneur  Johnny N’Kashama  avance qu’ils sont à la tête de cette province depuis cela 6 mois et ont trouvé ses prédécesseurs avec des sociétés qui devraient défaire  ces routes. Dès sa prise de pouvoir,  il a fait confiance à ces attributaires  en leurs payant pendant trois mois qui ont suivi : «  nous avions pensé que ces sociétés existaient ou avaient des matériels pour défaire les routes ,  cet après que nous nous sommes rendus que, la plupart de ces sociétés n’existent que des noms »  dénonce-t-il  et le temps de faire une évaluation et chercher des matériels , descendre sur les terrains , mais la  période pluviale est venue aussi perturbée tout ça, cela a causé du retard et tout cela a impacté sur le prix des denrées de la premières nécessitées  et sur  le train-train quotidien  de notre  population a-t-il regretté.

Norbert Mwindulwa 

Input your search keywords and press Enter.