Etat de Siège au Nord-Kivu : Le Général autoproclamé Guidon Shimwerayi exprime sa bonne foi de participer à la reconstruction de la paix et appelle à la prise en charge des rendus

Le Chef Rebelle Guidon Shimwerayi  a répondu  présent à l’appel du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Ainsi, il a accepté de remettre entre les mains des FARDC  environ  une centaine de ses éléments dans le but de participer à reconstruction  de la paix et de  la stabilité  à  l’Est  du pays.  Ce guerrier- combattant a  tendu sa main forte aux FARDC dans des zones où elles se trouvent presque pas  ou pas du tout. Guidon a remis  tout de même son cahier de charge, très simple  et patriotique, une façon  de vouloir se rendre personnellement  dans les jours qui viennent.

lors de son point de presse , Guidon exprime sa bonne volonté de participer à la paix à l’Est de la RDC à Mpofi

C’est  ainsi qu’il a assuré  l’autodéfense populaire pendant  plus de 10 ans aux côtés  de ses frères d’armes, les FARDC et cela, en faveur  de  ses compatriotes congolais. Avec ce geste de culture de l’amour du prochain  et celle de la  paix, le Général Autoproclamé Guidon  fait une reddition spectaculaire en cascade de certains de ses éléments  et lui-même pourra se rendre personnellement,    très prochainement si et seulement, son  premier lot  d’éléments  sera   bien traité par leurs tutelles.

Il a bonne foi tout en restant vigilant

Non comment!

C’est pourquoi,  Il a tenu un  Point de Presse ce mercredi dernier  à Mpofi   dans son Walikale natal. Il a dit  resté   très regardant sur la suite du traitement  de ce premier lot  de ses ex-désormais  éléments  en donnant  son cahier des  réclamations. Parmi lesquelles, le Seigneur des guerres ,  Guidon  veut  que l’Etat Congolais puisse  prendre en charge les orphelins et femmes des militaires qui se sont sacrifiés  pour défendre l’intégrité du territoire congolais,  que leurs grades soient reconnus  comme tels  et que certains de ses éléments qui aimeraient intégrés  les FARDC  soient accueillis à  bras ouverts parmi les FARDC   et d’autres qui choisiront  le DDRC , leur choix soit respecté.

Certaines réclamations, jugées  légitimes

Il  revient sur  les raisons de son point de presse à Mpofi : «  Je suis de ceux-là qui pensent  que,  la paix est possible chez nous à l’Est de la RDC, c’est pourquoi  je vous présente ce bataillon qui va aller à Walikale Centre puis à  Biruwe  pour le  mixage  pour les uns et la réinsertion ou intégration  sociale pour les autres » déclare-t-il en poursuivant j’ai répondu favorablement à l’appel  du Chef de l’Etat, Commandant  suprême des Forces Armées de  la République et  de la Police Nationale Congolaise, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. De ce fait, je  montre ma bonne foi de bien vouloir  remettre d’autres    éléments  car ils sont très nombreux et  sont  dans de différentes zones  de chez nous à l’Est , mais  je voudrais aussi voir comment ces derniers seront pris en charge dans ce processus  de paix : «  si le père remet  ses fils et ses filles au grand-père, ce qu’il a confiance à ce dernier, alors , je voudrais voir la suite des événements  pour participer comme d’habitude à l’avènement de la paix dans notre province » insiste-t-il.

Guidon veut aussi se rendre

Ce commandant des forces d’autodéfense populaire  comme le surnomme  la population de Walikale  ne rêve que de se rendre  tout prochainement entre les mains des FARDC, mais il  reste également septique  sur la suite de traitement  de certains  de ses  anciens éléments  de Nduma Defense Of Congo Rénové. Il faut dire que,  le General autoproclamé Guidon  soutient que,  le gouvernement de la RDC puisse assurer   la prise en charge de ses anciens éléments  en  dotant au programme   DDRC de tous les moyens  pour un  meilleur encadrement et orientation  de ces jeunes venus de la brousse. C’est de cette façon là,   qu’il a aussi appelé les autorités à réoccuper les zones abandonnées par ses  éléments, une fois leur mixage, ils    devront être replacés  dans  leurs anciennes zones qu’ils occupaient  jadis   dans le but  de continuer à défendre la population locale contre les atrocités  des FDLR et autres forces étrangères comme les ADF NALU. Visiblement,  il s’est constaté  le manque criant  des effectifs des FARC et de la PNC sur le terrain  dans ces villages, c’est par exemple à Mpofi où il y a moins de 10 éléments des FARDC  commis à la sécurité de la population civile, pourtant une zone réputée par des  troubles  et  des  incursions des FDLR,  mais aussi , une grande agglomération. Il faut préciser que la centaine des rendus de NDC-Rénové ont été accueillis à bras ouvert par  l’Administrateur Militaire, ils sont désormais  cotonnés actuellement dans la base militaire de Biruwe, en chefferie de Wassa   dans le territoire de Walikale.

Lambert Lambe Tondolondo

Input your search keywords and press Enter.