Etat de Siege au Nord-Kivu : Deux officiers miliaires , condamnés à la servitude pénale à perpétuité

A en croire l’auditeur  militaire, ces officiers militaires  condamnés à perpétuité, une peine  lourde que viennent d’écoper. Des militaires des FARDC  identifiés comme des marins  travaillant à l’Aéroport International de  Goma. Ces derniers se sont bagarrés  le jeudi 29 juillet sur le lieu de service au vu et su de tout le monde. La vidéo montrant les deux protagonistes en train d »échanger des coups  points  est devenue virale sur les réseaux sociaux suscitant ainsi l’indignation des congolais.  Le verdict est tombé à l’issue d’une audience en flagrance à la Cour militaire de Goma en présence du Vice-gouverneur Romy Ekuka Lipopo.

les coupables devant la barre à Goma

Quelque jours après leur spectacle  insensé  et désolant  livré  à l’Aéroport International de Goma   donc  le mardi  03 Aout 2021, le verdict est  tombé  et condamne le Major Rime Kangongo  Bisimwa et le capitaine Mukando  Muzito Paulin, de l’unité   de l’aviation militaire ont été poursuivis en procédure de flagrance par la Cour Militaire  du Nord-Kivu . Motif de la  condamnation, c’est  pour Coups et blessures  volontaires ainsi que  des violations  des consignes  pendant la période de l’Etat de Siège.

Un procès exemplaire et éducatif  pour tous

No Comment!

Selon le Porte Parole de la 34e région militaire, le Major Ndike Kaiko  parle d’un procès pédagogique  envers tous les militaires loyalistes mais aussi à toute la population. Il soutient que,  les FARDC  n’entretiennent aucune impunité : « C’est un arrêt qui a un caractère pédagogique , mais aussi dissuasif car vous savez que,  nous sommes pendant l’Etat de Siege  décrété par le commandant suprême, le Chef de l’Etat, les premiers animateurs  à le respecter ,   ce sont des militaires et des policiers  »insiste -t-il  en poursuivant que , c’était une manière de jeter  le discrédit dans les  rangs les forces armées de la RDC et nous n’allons pas cautionner ces désordres a-t-il souligné. Il faut dire que, tout est partie d’une image  publiée sur les réseaux sociaux, ces images ont fuitées et  circulées  le jeudi dernier. Cette image a suscité plusieurs et mauvaises réactions à l’égard des FARDC. Des images montrant des scènes de fusillât  deux officiers de haut rang en train d’en découdre à l’Aéroport  International  de Goma. La province du Nord-Kivu a été représentée physiquement dans ce procès  par son Vice-gouverneur, le General Romy Ekuka.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.