Election RDC : encore un autre coup de poker de Corneille Naanga

Plus d’un million et  deux-cent milles électeurs  de Beni ville et territoire, de Butembo  ainsi que de Yumbi  n’iront pas votés  ce dimanche 30 décembre en cours. La Commission Electorale Nationale Indépendante a reporté  en mars 2019, les élections dans ces quatre circonscriptions. Cela fait suite  à l’insécurité à Yumbi dans le Mayi Ndombe  et à la persistance de la maladie à virus Ebola  dans le Nord-Kivu. A en croire le rapporteur de la CENI, cette décision  est dictée par une correspondance du ministre de l’intérieur. En vertu de l’article 84 de la  loi électorale de la RDC, le résultat de la présidentielle ne tiendront pas compte  du choix de ces électeurs. Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI en dit « considérant que, le report des élections  au 30 décembre à une  incidence sur d’autres activités, considérant la lettre du ministre de l’intérieur  et sécurité sur les situations sécuritaires et sanitaires  préoccupantes dans la région de Beni , Butembo  , dans le Nord-Kivu » déclare-t-il en continuant que le calendrier électoral est réaménagé comme suit : le 30 décembre 2018  organisation des élections  couplées, le 06 janvier 2019  , annonce des résultats provisoires des élections présidentielles. Les élections directes dans les circonscriptions électorales de Beni  ville et Butembo ville au Nord-Kivu  ainsi que Yumbi dans la province  de Mayi Ndombe sont programmées  au mois de mars 2019 et feront l’Object d’un calendrier spécifique. Par ailleurs, des manifestations sporadiques de colère frisent de partout  à Beni et à Butembo suite à ce report  des élections dans cette partie de la province du Nord-Kivu.
Norbert Mwindulwa  

Input your search keywords and press Enter.