Election du gouverneur au Nord-Kivu : Ensemble pour le Changement va en ordre dispersé

Pour désigner un candidat unique au poste du gouverneur de la province, les responsables de ce regroupement cher à Moise Katumbi se positionnent  déjà par rapport à un tel ou autre candidat à travers des différentes déclarations politiques contradictoires. Dans cette guéguerre, celui qui en sort gagnant, c’est le plus sage,  Venat Tshipasa. Pourtant Jean-Paul Lumbulumbu, Muhindo Nzangi, Erick Kamabu  et Venat Tshipasa font partis des candidats au compte d’Ensemble pour le Changement ce 17 mai prochain.

Pendant que l’Ensemble pour le Changement a à son actif 24 élus provinciaux sur les 44, hors-mi les chefs coutumiers qui sont coptés, ce regroupement politique en a  déjà aligné quatre de ses candidats et n’arrivent  pas à harmoniser leurs divergences pour désigner une candidature commune. Le mardi dernier, la coordination de la jeunesse du parti politique ARC, cher à Olivier Kamitatu a soutenu la candidature du député national et provincial Nzangi Muhindo au poste du gouverneur du Nord-Kivu.

Des candidatures en contestation

 Après quelques heures, cette candidature sera contestée par l’Union Nationale de  Fédéraliste du Congo, UNAFEC en sigle, un autre parti membre  du G7 en province. Son Coordonnateur en province Adalbert Kiyengi  demande sa hiérarchie  à désigner un candidat autre que  Muhindo Nzangi Butondo, pourtant un candidat qui semble favori parmi tant d’autres «  aujourd’hui le G7 s’associe avec d’autres partis politiques d’Ensemble pour faire une déclaration politique comme quoi, nous ne voulons pas n’importe quel gouverneur au sommet de la province du Nord-Kivu » déclare-t-il en poursuivant qu’ils ne veulent pas un gouverneur qui n’est pas rassembleur, ils veulent un gouverneur par lequel tout le monde peut s’identifier  pour l’émergence de notre province, pas un gouverneur tribal et conflictuel. Ces derniers sollicitent une autre candidature. Par ailleurs, une autre franche des partisans d’Ensemble pour  le Changement au Nord-Kivu, ne veut pas aussi entendre de leurs oreilles la candidature de maitre Jean-Paul Lumbulumbu qui est cité  pour les mêmes causes que son  collègue, frère et camarade de lutte  Muhindo Nzangi. Notre source a voulu qu’on garde son anonymat «  même Jean-Paul Lumbulumbu  n’a pas la qualité d’un rassembleur, ils nous ont déjà montré leurs limites car ils se fient à des petites choses  pour nous diviser trimbalement pourtant ce regroupement est de quelqu’un du Katanga,  pas de nos communautés  » condamne-t-il.

Venat Tshipasa part favori

 Ce militant appelle leur hiérarchie  à choisir une candidature autre que ceux de ces  deux  politiciens. Contacté, un  autre cadre d’Ensemble pour le changement en province semble minimiser ce conflit du pouvoir. Il soutient que la hiérarchie d’Ensemble devra harmoniser  leurs positions pour faire un choix judicieux, qui pour lui, ce choix  donne plus de chances à Venat Tshipasa, qui a plus d’expériences politiques, moins de problèmes avec les membres,  de la sagesse que ses deux collègues frères précités. Il ajoute que l’histoire de chaque candidat lui rattrape selon ce qu’il a déjà fait  contre ses propres camarades politiques. L’affaire reste donc à suivre.

Rachel Kazingufu

Input your search keywords and press Enter.