Congo- Central : Belatshola ressemble à un Village fantôme

0 Shares

Les villages de Belatshola se sont vidés de sa population. Ces habitants ont fui dans la foret  et dorme à même le sol   , dans des conditions  difficiles. Cette situation est consécutive  à l’altercation le  vendredi dernier  entre la population civile et les nouvelles recrues des FARDC en formation à la base militaire de Kitona.
Le Gouverneur à l’intérim du Congo Central et le Chef d’Etat-major  des forces terrestres  ont fait le déplacement du village  de la Tshola pour se rendre compte  de la Situation et ont  affirmé  par contre  que c’est un conflit foncier entre Kitona et  ce village, qui est à la base  de ces incidents.  Selon Eduard Mbatshi, Notable du Village  Belatshola, vendredi  dernier, les nouvelles récries des FARDC  en formation militaire   à la base militaire de Kitona  ont effectué une descente punitive dans ce village  pour venger la mort d’une des recrues retrouvés morte dans un champ de manioc  de ce village. Ces derniers auraient pris d’assaut  ce village, tirant ainsi  à l’air plusieurs coups de feu , incendiés plusieurs maisons, violés des femmes  et poignarder plusieurs personnes réaffirme Eduard Mbatshi.
Des dégâts sont énormes
Ces violences ont provoqué la mort d’un couple dans ce village souligne notre source. Après s’être rendu dans ce village, le Gouverneur à l’intérim  a instruit les services fonciers à délimiter ces villages . Justin Lwemba a aussi   décidé qu’on déployé la police militaire  dans ce village afin de le pacifier  et inviter peu après les villageois de regagner leur milieu naturel.   De leur côté, les notables de Mwanda pensent que , regagner ce village en ce moment précis risque d’être fatal pour la population civile sans défense. Eduard Mbatshi : «  le village a été complètement détruit par  les militaires et la population vit  en débandade. Les autorités nous  nous ont rassuré de regagner le village, nos champs ont été sabotés, incendier les maisons, comment pourrirons nous y retourner comme ça ? » S’interroge-t-il. La présence de ces militaires déployés par le Gouverneur  au village Belatshola met en mal des activités économiques  dans le poste frontalier de Lindu  sur la route menant ce village.
Kingi Kabala depuis Matadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.