Campagne des gouverneurs au Nord-Kivu : Théo Binamungu, un candidat Bulldozeur pour la province

Le candidat Théobald Binamungu a présenté un programme de société  séduisant aux élus provinciaux de sa province. Il a d’abord présenté sa province d’origine étant en deuil pour avoir perdu beaucoup de congolais dans les atrocités çà et là et dans l’Ebola au grand-nord. Il soutient que les autorités  manquent l’engagement national qu’international pour relever ce défi. Ensuite,  il a présenté l’état de lieu de la province, ce qui a fait une tôlée à l’hémicycle provinciale du Nord-Kivu.  Il aussi des  pistes de solution pour en sortir.

«  Moi, Théo Binamungu, une fois élu gouverneur de la province, suis l’homme des solutions  car notre province demeure un grand chantier, je serai le gouverneur Bulldozeur  de notre province » déclare-t-il.  Ce candidat  fait la  métaphore  au carte pillard, une machine pour construire et réhabiliter  nos routes, ouvrir les voies des communications car selon lui, sa province préfère aller sur un bulldozeur, un gouverneur qui a des nerfs solides, fort, prêt à courir  les collines surplombant le Nord-Kivu pour sévir et mettre un terme à l’insécurité « gouverneur Bulldozeur n’est pas un jouisseur, un fonctionnaire travailleur, un chef de l’exécutif provincial qui portera le deuil de la province, une fois élu gouverneur » voilà le portrait-robot qu’à dessiner  Théo Binamungu, un candidat hors-pair,  a surpris l’assistance par son grand orale devant ceux qui désormais feront un choix judicieux pour ce candidat indépendant au sein de  cette institution de la province.

Un candidat au-delà de nos communautés

 A la question de savoir s’il peut diriger la province étant donné qu’il y a déjà un président de l’Assemblée provinciale de sa communauté ethnique ? Le candidat gouverneur Théo Binamungu n’est pas allé à quatre chemins, il pense que, le temps est révolu pour choisir nos dirigeant sur  des bases ethnico tribales en lieu et place de la méritocratie. C’est encore-là, qu’on va enfoncer la province. Il souligne que, les grands électeurs doivent choisir des gouverneurs capables  d’aider la population au développement de la province. «  Quand quelqu’un est élu gouverneur, il devient l’ensemble de toutes les tribus, il devient à la fois Hutu, Nande, Hunde Kano, Tutsi, Murega, Tsi, Bwisha … » explique-t-il en ajoutant que, l’expérience renseigne cette manière de faire n’a pas payer dans cette province du Nord-Kivu.   Il se présente comme un candidat indépendant contrairement à ses challengers  car il n’est sur aucune des listes des partis politiques de la RDC. Sa position sur son indépendance, c’est par rapport à son esprit  parce qu’il ne voudrait pas avoir une emprise quelconque  sur sa personnalité, mais il maitrise la politique de la RDC et de sa province dans sa globalité. « Élu gouverneur, je serais le gouverneur de tous les partis politiques en province, de LAMUKA, FCC-CACH au service d’une province et de son chef de l’Etat, une neutralité riche pour la province  » promet-t-il.

Faire un choix judicieux, c’est voter Binamungu

 Aux grands électeurs, le candidat Bulldozeur  les appelle à voter utile et de ce fait, c’est voter pour Théo Binamungu, le candidat N0 1 sur la liste de quatre candidats gouverneurs en lice. Il a la vision de donner une valeur ajoutée aux élus du peuple, élevé l’honorabilité des députés «  je viens leurs donner de l’espoir, de valeur sûre  par rapport à leur vie politiques, ils doivent désormais avoir leur dignité humaine des représentant du peuple au vrai sens du mot »souhaite-t-il en soulignant qu’il n’est pas normal que le Nord-Kivu soit riche et sa population très pauvre. Théo Binamungu un candidat gouverneur qui fait déjà parler de lui  avant même son élection et  qui compte  rompre avec la routine de la médiocrité. Il demande aux députés de lui faire confiance en lui donnant leurs précieuses voix.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.