Bunia : les FARDC appellent à soutenir ses efforts et ceux de la MONUSCO dans la pacification de la province de l’Ituri

34 éléments de la milice  ont été neutralisés  et une dizaine d’armes  à feu récupérées, c’est le bilan d’une opération militaire dans le centre Kobo  entre les  FARDC  et  ces groupes armés. Au cours d’une conférence de presse  ce mardi 07 septembre à Bunia, l’armée régulière demande  aux  populations locales de se ranger derrière les FARDC  pour soutenir les efforts de la pacification  et de cesser de diaboliser  le Gouvernement et son partenaire, la MONUSCO œuvrant sans relâche pour la stabilisation  de la province de l’Ituri.

Ces éléments  qualifiés d’inciviques ont tenté de déloger en vin  les forces régulières  de cette partie du territoire national situé à  50 KM de la ville de Bunia en secteur de Walendu.  Selon notre source, la réplique des forces loyalistes s’est soldée par la neutralisation de 34 assaillants  et 18 autres blessés de guerre renseignent  le porte-parole de l’Armée en Ituri.

Les FARDC mettront fin à  ces forces négatives

Le Lieutenant Jules Ngongo  rassure en même temps la population de  la détermination de l’armée nationale à mettre fin à l’activisme de ces forces qualifiée de négatives , déstabilisant ainsi  cette province meurtrie,  Le lieutenant Jules Ngongo : «   nous allons continuer  pour couper toutes les  têtes de ceux là , qui dérangent  notre population , de manière légale et légitime. En ce moment, les forces armées sont en œuvre pour mettre hors d’Etat de nuire  ces renégats  afin de passer  à la stabilisation de la situation sécuritaire  dans cette zone dont Kobu et Bambu »   déclare-t-il en soulignant que, voilà  pour eux, le fait final recherché dans  ces opérations.

Les coutumiers saluent la prouesse des FARDC

Par ailleurs, les autorités coutumières dans le secteur de Djati  ont salué la détermination  et la bravoure des FARDC, repoussant ainsi  ces milices. Ces dernières s’inquiètent cependant  du sort de plusieurs habitants, cachés dans la brousse à cause  des activistes de ces groupes rebelles.  L’autre crainte, ce que, ces personnes en brousse ne puissent plus être la cible de ces  rebelles indisciplinés  en divagation  dans la province  de l’Ituri

Nestor Mirugi  depuis Bunia  

Input your search keywords and press Enter.