Sud-Kivu : La NDSC exige des explications sur la mise en place Rocambolesque de la commune rurale de Minembwe

Le Président National  de la NDSC  redoute de la précipitation avec laquelle on a installé la commune rurale de Minembwe par les autorités congolaises. Il exige des explications pour le peuple. Jean Chrysostome   appelle ses compatriotes aussi à l’unité nationale pour éviter toute balkanisation.  Il  ne veut pas  que,  les congolais soient  des  tribaux, des régionalistes moins encore des xénophobes. Il a dit à Bukavu ce samedi 09 octobre 2020 dans son bureau de service.

 Parmi  les personnalités qui ont été dépêchées à Minembwe, il y a eu  des Députés Nationaux, des Santeur, autorités gouvernementales et autres, c’est la raison pour laquelle, la NDSC  appelle le Ministre d’état  Azarias Ruberwa  à des explications claires afin d’éclairer l’opinion publique qu’internationale sur la question de Minembwe. Il soutient que ce responsable parle tout haut que, c’est par exemple, c’est le Président de la République qui l’aurait  dépêché  sur Minembwe ou autres responsable  du pays. «  Cette vérité fait partie  des valeurs démocratiques, lorsqu’il ya un responsable qui  pêche contre certaines valeurs Républicaines, la représentation nationale doit l’interpeler pour d’amples explications afin que la population soit éclairée »  déclare-t-il en ajoutant que, les ministres Azarias Ruberwa et celui de  la Défense doivent des explications  claires et précises aux congolais.

Le Gouverneur est aussi redevable

Le Ministre d’état Azarias Ruberwa donne l’objet de sa mission au Sud-Kivu, de son transite à l’aéroport de Goma

 Et au niveau provincial, le Gouverneur Théo Ngwabidje  doit des explications à ses administrés car il avait envoyé son ministre provincial en charge des affaires intérieures et sécuritaires  sur place  car il aurait procédé à l’investiture  de ce nouveau Bourgoumestre à Minembwe. Jean-Chrysostome  est étonné d’avoir assisté à l’installation d’un Bourgoumestre de la commune de Bagira à Bukavu ,  cette cérémonie  qui a été  faite par  le Maire de la ville de Bukavu  , pas même  fait  le Ministre Provincial de l’intérieur  du Sud-Kivu  qui était allé l’installer ,mais il m ‘étonne de cette commune rurale de Minembwe qui a pu accueillir  une délégation  grandiose de la sorte , une mobilisation avec laquelle, une communication non verbale  semble être très  éloquent derrière cet intérêt soutenu par ces autorités  a –t-il souligné.  «  Nous pensons qui a anguille sous roche. Voir cette cargaison des personnalités pour une commune rurale, il y a une chose qu’on ne veut pas dire tout haut. Nous sommes attachés à des valeurs unitaires » insiste-t-il en d’appeler ses concitoyens à  plus d’unité.

Ne jamais trahi le Congo

Jean-Chrysostome  soutient que,  la RDC doit  demeurer une et indivisible qu’on soit Luba ou Necongo, Muswahili ou Mungala, demeurons filles et fils d’une même mère, qui est la nation congolaise et devons barrer la route à toute idée de la balkanisation de la RDC.  Minembwe, une entité avec ces hauts plateaux  de Fizi,  le point zéro, Kamombo, Mukenge et autres. Monsieur Jean-Chrysostome évite de spéculer sur la question de Minembe car il  c’est depuis longtemps que, le Ministre  Azarias Ruberwa Manyua avait  commencé  des démarches pour son élévation  en commune rurale. A 80¨%, Minembwe est habitée par le Banyamulenge, des tendances qui confirment qu’il faillait avoir une entité gérée par une communauté qui se déclare souvent minoritaire  pourtant dedans. Il y a d’autres communautés quoi y habitent dont les Bafuliro, Babembe, Les Tshi  et les Banindu ne veulent pas en entendre parler.

Il est temps d’appliquer réellement la décentralisation

C’est pourquoi, la NDSC  se dit qu’il faillait élever certaines entités en ETD  et qu’on leur donne une autonomie administrative  et politique, judiciaire et même financière. Mais le grand problème au Pays, c’est la Décentralisation  soutient  le Président de la NDSC qui n’est pas effective.  C’est pourquoi, il lance un appelle aux politiques, de cesser de diviser les congolais, de les tribaliser. Ces velléités scissionnistes, séparatistes  sont en train  de prendre l’empileur très inquiètent dans beaucoup de provinces. C’est une raison qui lui pousse à s’inscrit à faux pour de question d’originalité ou congolité. Qui est congolais et qui ne l’est pas  ou moins congolais n’est pas  non plus une priorité pour la Nouvelle Dynamique de la Société Civile du Congo.  Ce responsable de la force vive en RDC  explique que , l’ex-Président des Etats Unis d’Amérique, Barack Obama   est d’origine Kenyane , mais il a dirigé son pays, mais a servi les USA  et ses intérêts  comme tout Américain digne de son nom .il a fini par appelé  ses compatriotes congolais à éviter de retomber dans les bassesses  qui sont le régionalisme, tribalisme , la xénophobie…

Glade Musema  depuis Bukavu

Input your search keywords and press Enter.