RDC : Le CIPA tourne le dos aux structures sœurs et rassure le Gouvernement de continuer à payer leurs taxes sur le Cacao et le Café…

Les exportateurs de Cacao et autres produits, membres du Conseil Interprofessionnel pour la Promotion  de l’Agriculture SIPA en abrégé  ne vont pas aller en grève. Ils ont  rassuré  le Gouvernement de la RDC ainsi que  ses  services spécialisés de leur détermination à poursuivre leurs exportations  comme d’habitude. Le SIPA se désolidarise d’une autre association  des exportateurs du Café et Cacao  annonçant la semaine dernière  à voir suspendu  leur exportation  dans la région de Beni , Butembo et Ituri. Cette dernière protestait contre de nouvelles taxes.

 Le CIPA et ses membres comme toutes  les autres associations  impliquées  dans l’exportation du café et de Cacao et autres produits agricoles réaffirment leur collaboration dans le respect  des lois de la RDC avec les services de la DGDA, l’OCC, OGEFREM  ainsi que, l’Office National des produits Agricoles au Congo. Cette prise de position  intervient après l’annonce le mercredi 15 juillet  dernier  d’une autre association des exportateurs du Café et Cacao   annonçant la suspension  de l’achat du Café, Cacao et autres produits  agricoles dans la région  de Beni, Butembo, Lubero et l’Ituri.  Le Représentant de l’ONAPAC en dit plus : «  la prestation de l’ONAPAC certifie  l’origine  des produits agricoles, alors si l’ONAPAC s’interpose de cette décision comment allons-nous certifie ces produits dans le monde ? c’est une aberration de se rallier à cette cause qui n’avance pas notre pays » déclare-t-il , une structure internationale qui participe  à la certification des produits agricoles  au monde  ne paie une taxe, c’est une aberration  et   poursuivant que, voilà pourquoi la CIPA va continuer à payer ses taxes  pour faciliter  notre  pays à faire sa politique et avoir la couverture de régime . Le O, 25%   de paiement des taxes constituent, le paiement de services de l’Etat à la  frontière  dont l’OCC, l’OGEFREM, la DGDA et le service du ministère à l’agriculture sur la quarantaine.  Il faut dire que, les initiateurs du mouvement de grève contestent le paiement de 2%  de la valeur de  la  marchandise avant toutes les formalités  d’exportation n à la Duane  comme des taxes liés à l’ONAPAC.

Norbert Mwindulwa              

Input your search keywords and press Enter.