RDC : Joseph Kabila accepte de passer son pouvoir sans remord et appelle à soutenir son successeur

La cérémonie de la passation du pouvoir du président élu sortant  et du président élu entrant en RD C a bel et bien lieu ce 24 janvier 2019 à Kinshasa, au palais de la nation. Jean-Pierre Kambila, le Directeur Adjoint du cabinet de chef de l’Etat l’a confirmé  à la Radiotélévision Nationale Congolaise.
Dans un discours bilan de ce 18 ans passés au pouvoir, le président Sortant Joseph Kabila accepte de passer la main sans  regret à son successeur, Félix Tshisekedi. Il a appelé tous les congolais à soutenir le nouveau  de la RDC «  respectueux de la constitution, je veux passer la main sans regret  ni remord à mon prédécesseur. En dépit des imperfections dues à toute œuvre humaine, le Congo devient de droit, repose sur des bases solides aujourd’hui » déclare-t-il en poursuivant, mais plutôt  avec des vœux sincères d’ardentes prières à celui qui  désormais aura la charge de la nation.  Je vous invite à le soutenir massivement comme vous  m’aviez accompagné et soutenu tout au long de mes 18 derniers  ans. Le président Kabila  a adressé cet appel  particulièrement à la jeunesse  congolaise, l’avenir de son cher pays.  Face aux difficultés de la vie, à l’angoisse  et aux doutes que ceux-ci  suscitent que souviennent que rien n’est impossible à celui  ou celle qui croit en Dieu, à son pays et en lui-même. La personne qui ose entreprendre et cultive les disciplines  personnelles et l’effort  en groupe. En témoigne, le jeune homme  assermenté le 26 janvier 2001. Par ailleurs, le président Joseph Kabila se félicite  de la passation pacifique du pouvoir  à la tête de l’Etat entre un président  élu sortant et un président élu entrant. Selon toujours lui, la RDC devient  à cette matière une référence en Afrique Centrale. Il assure  Félix Tshisekedi de tout son soutien pour l’intérêt supérieur de la nation «  chose inédite dans l’histoire de notre pays qui en fait un pionnier en la matière  dans la sous-région de l’Afrique  Centrale » insiste-t-il en poursuivant que les  scrutins du 30 décembre  dernier ont comme  bel et bien eu lieu comme il s’y était engagé et ont ouverts la voie  à un transfert pacifique et civilisé  du pouvoir entre  un chef d’Etat élu sortant et un chef d’Etat élu entrant. Un rêve devenu  une réalité.  Pour lui, c’est un pari de plus gagné. Il en ait de même symptomatique de la cristallisation  croissante  de la culture démocratique dans notre pays. Que l’heureux  élu, bénéficiaire de cet acte historique  au sommet de l’Etat, est issu de l’opposition politique. Joseph Kabila a réitéré à aux noms de Congolais comme à son propre nom,  nos félicitations ainsi que nos vœux de plain succès au président élu, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Il va lui promettre en fin, de compte sur lui, chaque fois qu’il le souhaitera  et que l’intérêt du pays l’exigera. Il faut souligner que c’est pour sa première fois que, la RDC  connait  ce 24 janvier 2019 une passation de pouvoir pacifique  à la tête de l’Etat.
Norbert Mwindulwa  

Input your search keywords and press Enter.