RDC : Jean-Claude Muyambo est gracié, SCODE Nord-Kivu s’en réjouit mais ; rejette en bloc les résultats provisoires des élections

Le coordonnateur provincial du SCODE réjouit de la relaxation de son président national Jean-Claude Muyambo., mais il soutient que cet homme a été emprisonné injustement durant 4ans. Daniel Muhima Bahati regrette aussi que la CENI n’a pas respecté le verdict des urnes aux élections du 30 décembre dernier. Il rejette ces résultats et promet de déclencher des actions judiciaires. Il a dit ce 10 janvier encours dans son cabinet de service à Goma.
L’opposant politique Jean-Claude Muyambo  est libre. Il  a été incarcéré à la prison centrale de Makala à Kinshasa pendant  quatre ans. Le fait lui reproché serait une  politique d’abord et d’autres charges. Il s’est vu gracié par le président de la République, Joseph Kabila Kabange  ce jeudi 03 janvier encours. Cette relaxation réjouit le parti politique cher à Jean-Claude Muyambo, la Solidarité Congolaise pour la Démocratie, SCODE au Nord-Kivu. Ses compagnons de lutte au sein de ce parti politique se disent satisfaits de cette décision de Joseph Kabila et qu’ils vont continuer la lutte pour qu’une bonne justice, démocratie et développement  soient installées en RDC. Daniel  Bahati Muhima , le Coordonnateur du SCODE en province du Nord-Kivu  en dit plus «  bien que la libération   de notre président, autorité morale de SCODE  nous vient avec beaucoup de retards car son arrestation a été politique, c’est la raison qu’il est relaxé politiquement aussi » insiste –t-il en poursuivant que,  les 4 ans que Jean-Claude Muyambo , l’ex-bâtonnier de Lubumbashi a fait en prison, c’est de la pure injustice  car il ne se fait pas  révéler  un fait condamnable qui conduirait ce grand homme à l’emprisonnement.
SCODE  rejette les résultats
Par contre,  le Coordonnateur de SCODE au Nord-Kivu  a rejette en bloc les résultats présidentiels provisoires  du 30 décembre dernier qui selon lui,  a conduit à la nomination de Félix Tshisekedi  par le président de la CENI en lieu et place de la proclamation des résultats issus des urnes «  c’est regrettable de que monsieur Corneille Naanga soit toujours sous l’emprise de monsieur Kabila. Et tous les deux vont loin jusqu’à devenir experts des nominations car il vient de nommer un président de la République et cracher sur les choix de  milliers congolais » se désole-t-il. Ce responsable politique soutient mordicus que, les élections ont été triquées  par les président sortant et celui de la CENI en faveur de leur rival politique Félix Tshisekedi, qui devrait selon lui , arriver en troisième place après le candidat de LAMUKA, Martin Fayulu et celui du FCC , Ramazani Shadary.  Il promet d’amorcer des actions judiciaires pour contester ces résultats et faire des marches pacifiques dans le but de montrer à la face du monde qu’ils ne sont pas d’accord de qu’il qualifie de coup d’Etat électoral. « Je regrette que Naanga soit téléguidé depuis le début par Joseph Kabila  et nous l’avions dit, mais personne ne nous a cri. Voilà où cela nous conduit ? » S’interroge-t-il.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.