Quinze cas de cholera déjà enregistrés dans le cantonnement de déplacés internes à Sake

Le chef groupement Kamuronza, Mwami Primo Bauma, joint au téléphone ce 08 juin 2021, parle de 15 cas de cholera qui sont déjà enregistrés dans son entité.

Cette maladie des mains sales avait refait surface bien avant la catastrophe de l’éruption volcanique de Nyiragongo : « La situation s’aggrave avec l’arrivée massive des déplacés internes fuyant les mouvements sismiques répétitifs de fortes intensité », a fait savoir  l’infirmier titulaire du centre de santé de Sake, cité par monsieur Primo.

Les rescapés de tremblement de terre à Goma sont dans une situation de vulnérabilité extrême. Les gens passent la nuit à la belle étoile, et sont confrontés aux difficultés de trouver quoi manger, de toilettes, de l’eau de boisson etc, situation consécutive à une concentration de la population dans un  petit village, poursuit le chef de groupement Mwami Primo.

Christoph Babunga

Input your search keywords and press Enter.