Nord-Kivu : Le Ministre des Mines David Kamuha et ses collaborateurs fustigent les insuffisances des rapports des experts de l’ONU et proposent des rectificatifs

Les Membres  des commissions des suivis   sur  les activités minières en province du Nord-Kivu  ont passé peigne fin  les conflits miniers opposant  la Société  de Minière de Bisunzu à celle de la Société Minière du Congo  ainsi que  SEKIMA.  Ces problèmes  ont  été au cœur  d’une réunion importante   ce 13 Aout 2020  et  a mis sur table le Ministre Provincial des Mines et  les membres des commissions de suivis des activités miniers en province.

 Le Ministre  Provincial des Mines David Kamuha  a expliqué  qu’il a s’agit de faire une analyse objective  sur ce qui est écrit dans ce rapport des experts  des Nations Unies  et relève dedans  des mesures correctives  dont le Gouvernement Carly Kasivita compte mettre sur pied.

Un rapport qui n’a pas eu les deux sons de cloche

 Unanimement, les membres de la commissions des suivies ont condamné  le fait que ce rapport des experts de l’ONU  a été publié sans pour autant consulter  les personnes mises en cause.  Le Ministre Provincial des Mines en dit plus : «  hier nous avons tenu à analyser tous ces incidents, essayer de révéler des mesures correctives dont le gouvernement provincial  compte mettre en place pour  les atténuer  pour que nous ne puissions pas connaitre ces genres d’incidents » déclare-t-il en poursuivant que : «  dans le monde il y a toujours d’incidents quelques soient les niveaux de traçabilité qu’on peut atteindre  qui parfois ne révèlent pas de la mauvaise volonté des auteurs. Le plus important reste à savoir comment gérons-nous cet incident ? » S’interroge-t-il. Il soutient qu’il faillait que ces erreurs qui  restent humaines et   ne doivent plus se reproduire  car ce rapport a été rapporté avant que les experts ne puissent rencontrer des personnes incriminés  à ce sujet.

David Kamuha fustige des imperfections

 Le Ministre Kamuha a fustigé ces insuffisances et soutient qu’à la prochaine l’on puisse  discuter, rencontrer  les Sociétés et ainsi que des personnes mises en cause  avant de rendre publique les rapports des Experts des Nations Unies.  Ce responsable a fini son  intervention en promettant à ces experts qu’ils etre répondus d’ici deux semaines  après  avoir relevé le fait à leur niveau ainsi David Kamuha pourra prochainement donner un autre son de cloche à ce sujet. Notons que la problématique  d’exploitations minière dans d’autres sites dont Kalay Boeing de Walikale. Des dispositions ont été fixées dans le but de renforcer la traçabilité minière  et améliorer la chaine d’approvisionnement au Nord-Kivu.

Norbert Mwindulwa 

Input your search keywords and press Enter.