Nord-Kivu : Le gouverneur appelle la population à collaborer avec les FARDC

Pour faire  face à l’activisme des ADF dans la zone de Beni. Julien Paluku appelle ses gouvernés à collaborer avec les FARDC. Il  l’a dit lors d’une conférence de presse organisée  à son cabinet  de travail avec des journalistes locaux.  Pour lui,  les massacres des civiles enregistrés depuis 2014, est une  stratégie de l’ennemie visant à créer  le découragement  et rallier les civiles  à leur cause.
A en croire  le gouverneur Julien Paluku Kahongya, les activités macabres   commis par les ADF ont déjà  occasionné  des pertes en vies humaines des milliers de  population et plusieurs centaines des civiles et cela a  reçu à renforcer la méfiance entre l’armée régulière, les casques bleus de la Monusco et des civiles dans cette partie de la province du Nord-Kivu. Ces massacres sont perpétrés souvent pendant les passages des personnalités  du pays à Beni afin de décrédibiliser  le gouvernement envers leurs  gouvernés. Il appelle ainsi sa population à la vigilance «  avec cette exacerbation de la crise, on cesse d’aller à l’école, au marché,  on crée des villes mortes avec ces actions-là, pleure de plus l’ennemi car le jour où il dira  je viens vous libérer, cela prépare déjà la population pour les accepter » déclare-t-il en poursuivant que, l’armée régulière à elle seule ne pourra pas finir la situation de l’insécurité en province.  Selon toujours Julien Paluku, dans toutes les guerres qui ont été bien gagnées, la collaboration de la population  en compte plus. Il faut dire que, depuis plus d’un mois, les activités scolaires en territoire et ville de Beni ont été suspendues suite à l’insécurité. Le gouverneur Julien Paluku rassure à cet effet de l’engagement de l’armée régulière à stabiliser cette  zone  avant le début des élections  du 23 Décembre 2018.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.