Nord-Kivu : L’AMEAD passe de la Théorie à la pratique, elle a procédé à la dotation des matériels pour ses formées en métiers

Après la formation de plus de 500 femmes et jeunes filles,  l’AMEAD  a entamé une étape importante pour  sa vision d’auto-prise en charge de cette  catégorie des personnes. Ce  jeudi  29  octobre  2020  elle  a  distribué gratuitement   des matériels pour la  mise en pratique de toutes ces théories apprises dans ses formations afin de les  matérialiser.  Des   machines à coudre  pour la coupe et couture, ciseaux,  bassines  et des produits pour la fabrication  des savons ainsi que d’autres astuces,  des clés de réparations des véhicules  pour les chauffeurs mécaniciens, appareils de mesure pour les maçons … à la satisfaction  des bénéficiaires .

Joséphine Kahongya parle de ses motivations pour appuyer ses paires, femmes

A en croire Madame Joséphine Kahongya, la Coordonatrice d’AMEAD,  la dotation  de ces matériels    c’est pour faciliter ces femmes à lier  l’utile à l’agréable donc,  prendre toutes ces théories apprises par l’AMEAD  et les mettre en pratique afin  qu’elles soient réellement autonomes  dans leur vie d’hommes. «  Moi,  comme Coordonatrice d’AMEAD, je me suis dit qu’il faille accompagner ces femmes après leur formation d’apprentissage des métiers. Les Plus de 500 femmes formés sont maintenant à mesure  de produire du savons, préparer des différents gâteaux , confection des pagnes,  tisser  des objets des valeurs  pour les vendre,  réparer les vehicules avec ces clés et ces uniformes , construire des maisons car ils ont des outils  pour le faire »  se réjouisse-telle tout en état la femme la plus comblée de ce jour car  elle dit  atteindre  ses objectifs fixés.  Madame Joséphine Kahongya  a souligné que,   l’objectif de ces distributions gratuites de ces instruments  d’application des métiers appris, c’est pour  former une femme, chevalière du changement et cela gratuitement.

mis au point du staff AMEAD et leurs bénéficiaires de ces projets

Nous visons le changement de mentalité

 L’AMEAD dit n’est pas visé  quelque chose  de spécial comme gain   matériel, mais plutôt  elle est là, pour  que l’aboutissement du changement de mentalité chez les femmes soit une réalité. Car  avec  la connaissance de tous ces métiers, la femme peut enfin, prendre son destin en main. «  Nous voulons que la femme puisse comprendre que l’aide ne viendra pas d’ailleurs, mais d’elle –même. Elle devra désormais être au centre de son développement. AMEAD est là pour la  sensibiliser afin qu’elle devienne une femme  communautaire  »  insiste-telle. A ce jour, cette association a formé  de nouveau 83 formateurs  des formateurs. Des femmes vouées au changement intégral de la société,  des femmes formées avec un leadership non  dominateur, qui sont aujourd’hui sur le marché d’emplois car  devenues créatrices de leur propre emploi en faveur de nos communautés

très ententives pour des explications des aoragisateurs

L’appui de tous s’avère  important.

 C’est la raison pour laquelle l’AMEAD   lance un appel pathétique  à toute personne de bonne volonté, de venir l’appuyer car  elle n’a que,  commencé  à un autofinancement de ses membres par leurs cotisations mensuelles. Le moyen semble insuffisant  vue  ses objectifs assignés.  C’est pourquoi, l’appui venu  de  partout  est important  pour  joindre  ses efforts et  aboutir ainsi à ses  objectifs. Bienvenue donc  à toute personne désireuse   de la prête un coup de pousse  car ces femmes veulent prouver à la face du monde qu’elles sont  capables de donner le meilleur d’elles- mêmes tout en restant  autonomes et émancipées.

Norbert Mwindulwa  

Input your search keywords and press Enter.