Nord-Kivu/ Goma : BALAMAGE Boniface, en mission parlementaire dans son Idjwi natal

 Le deuxième Vice-président de l’Assemblée Nationale, BALAMAGE NKOLO Boniface est arrivé à Goma  ce 01 Mars 2020 en  transite pour Idjwi son fief électoral. Il dit partir effectuer   une évaluation du travail effectué dans le parlement national et recueillir quelques problèmes  de sa base électorale afin   de trouver des réponses idoines.  Il a jugé  ses  prestations  jusque-là   meilleures  sauf des  difficultés rencontrées  dans cette première expérience  de  la coalition FCC CACH.

l’honorable Balamage Nkolo acceilli aà Goma par les membres de son parti politique

Selon ce haut cadre du bureau de l’Assemblée Nationale en vacances parlementaires, le chef de l’Etat a promis à tous les congolais que  cette année,  sera consacrée aux actions  concrètes en faveur de la population , il en dit plus  : « comme la constitution prévoit que chaque député a  le devoir de recevabilité et nous  exige  de  se rendre respectivement chacun  de nous dans son fief pour communier avec la base et y  recueillir les problèmes, c’est la raison de ma présence ici» explique-t-il en soulignant  qu’il est  un peu en retard par rapport aux autres car il a été demandé d’assumer  l’intérim d’autres membres du bureau qui étaient déjà partis en vacances parlementaires. Balamage Nkolo pense que  c’est son tour  également  de se  rendre dans sa base  électorale pour communier  et y recueillir  leurs doléances qu’il compte  sous peu ,  soumettre auprès du Gouvernement au courant de la session parlementaire de mars qui s’annonce bientôt.

les autorités sont allées l’accueillir également

La rétrocession pose  encore problème

Réagissant à la question sur la problématique  de la rétrocession qui  bloque  le fonctionnement normal des institutions provinciales notamment le Gouvernement et l’Assemblée Provinciale, l’honorable BALAMAGE a fait savoir que : «   le bureau de l’Assemblée Nationale reçoit régulièrement le rapport sur ce problème et connait comment cela impacte négativement  sur le quotidien de la population »  insiste-t-il et assure que  la rétrocession est connue par notre constitution ce qui n’est pas à négocier auprès du Gouvernement de la République  d’où la raison de son appel  à notre  Gouvernement de voir dans quelle mesure  exécuter les dispositions recommandées par les lois du pays quant à ce.

L’insécurité fait encore débat                                                      

 Au chapitre d’insécurité, l’élu lu d’Idjwi  soutient que, cette  situation  ronge la partie Est de la RDC et  préoccupe au plus niveau toutes les institutions de la République.  A cet effet, il réaffirme que,  beaucoup de ses collègues viennent au Nord- Kivu  pour palper du doigt la réalité qui se passe. Le cas le plus récent est de la visite de la Présidente de la chambre basse du parlement Jeannine MABUNDA. Il a précisé que : «  les membres du Gouvernement Central sont en train de circuler pour étudier les mécanismes à mettre en œuvre pour finir une fois pour toute avec les problèmes des massacres des civils à Beni, les milices, le kidnapping qui n’a pas encore dit son dernier mot »  insiste-t-il et de marteler que,  trop c’est trop avec la situation d’insécurité, les institutions de la République doivent prendre en charge tous ses problèmes qui rongent les habitants dans notre pays  afin de donner un sourire à tous ceux qui sont contraints de vivre ce fléau des guerres.  Il  a fini par appeler  tous  ses compatriotes à  se joindre aux autorités pour que la  paix deviennent une réalité  et de  dénoncer  tout mouvement suspect aux services de sécurité vue que la sécurité est une affaire de  tous : « soyons chacun policer de l’autre car nous ne savons pas qui est notre ennemi ».

Rose Kashala

Input your search keywords and press Enter.