Masisi : les miliciens imposent des taxes illégales à la population

Le secteur Osso Banyungu est depuis plusieurs années envahi par  des groupes armés. Osso Banyungu est situé à l’ouest  du chef-lieu du territoire de Masisi. Ces miliciens profitent de l’absence des FARDC dans plusieurs agglomérations pour  imposer  illégalement les taxes. Un notable alerte sur la situation.
C’est situation se passe précisément à Kilambo groupement Bafuna au Nord du secteur Osso Banyungu. Ici, chaque adulte est obligé de payer mensuellement  aux  miliciens de l’APCLS du  chef rebelle,  le tristement célèbre Janvier Kalahiri et leurs alliés Nyantura, une taxe de 1000 FC. L’accès au champ est  aussi payante tout comme ces combattants imposent des taxes sur la récoltes et la vente de produits des champs. Cela dure 10 ans, que la population  de Kilambo vit cette situation  de rançonnement au quotidien nous a témoigné anonymement un notable dans la région de Masisi. Ceci se passe sous le nez de quelques éléments des FARDC qui ont  quitté  d’ailleurs le lieu,  il ya peu. Vers  la partie Sud d’Osso Banyungu, c’est le général autoproclamé Nyatura, Tubase Kashamari alias Delta, l’actuel maître de lieu. Lui et ses combattants gérèrent  environ15 marchés  environnants et prélevèrent des taxes illégales au près des marchands ajoute une autre  source proche de la société civile locale. Le chef de localité ainsi que le chef du groupement Nyamaboko premier auraient tous été nommé par le général autoproclamé Delta. Un notable de la place qui a fui la région depuis cela 10 ans, en appelle  à l’intervention du gouvernement de la RDC pour y rétablir son autorité. Le secteur opérationnel Sukula II par contre, son porte-parole informe que l’armée régulière prend au sérieux cette menace  et  révèle par la suite que, des opérations militaires sont en cours de planification.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.