Kinshasa : Le Gouvernement de La RDC exige des explications sur des’’ ingérences politiques’’ de la France et du Rwanda

Lambert Mende réagit sur le propos du président  français tenu le 23 mai en cours  à l’issu de la visite du président Paul Kagamé  dans son pays.  Emmanuel Macron soutenait l’initiative  prise par l’actuel président de l’Union Africaine en lien étroit avec le président d’Angola Joao Lourenço  avait affirmé sur l’application de l’accord de la saint sylvestre., les autorités congolaises réclament  des explications qualifiant  ce propos d’ambigu.
 S’exprimant  le 28 mai encours à Kinshasa au cours d’une conférence de presse, le porte-parole du gouvernement de la RDC a réagi avec prompte et  réaffirmé  que la RDC est jalouse de sa souveraineté  et ne laissera personne  ou groupe d’intérêts  en Afrique ou hors du continent  s’ingérer dans ses affaires  intérieures et se substitués  aux peuples congolais pour décider  de son devenir. En attendant des clarifications et des détails  sur les  propos du président Français,  le gouvernement congolais a rappelé par le truchement  du ministre en charge des médias que  «  l’égalité souveraine des Etats proclamée par la charte des Nations Unies  est un principe intangible, un horizon indépassable des relations  internationales et un  dénominateur commun  entre tous les Etats » insiste Lambert Mende.  Il poursuit qu’en vertu de ces principes «  aucun état n’a les droits  de s’arroger unilatéralement  ou via des arrangements ou des alliances  particulières, une responsabilité sur le destin de la République Démocratique du Congo » s’acharne-t-il.  A en croire le porte-parole du gouvernement de la RDC , les connivences, les combinaisons  et les tentatives de déposition des congolais  au profit des groupes d’intérêts extérieurs  dans le but de promouvoir  des besoins stratégiques des groupes d’influence en intelligence  avec des prédateurs notoires  dont certains ont par ailleurs déchiré de manière ostentatoire le brevet de la démocratie dans leurs propres pays  ne sauraient en aucune manière nous  intimider ou avoir raison  de notre détermination à poursuivre  le combat engagé par notre  peuple pour prévenir notre pays contre leurs  abus voraces.
Norbert Mwindulwa  

Input your search keywords and press Enter.