Goma : Shaddai Chizungu, un animateur immense

Shaddai Chizungu  Yeza, animateur à la radio, maitre des cérémonies et des conférences. Il est passionné des medias et aime faire la différence. Ses auditeurs se disent, prédisposés d’être servis par lui. Shaddai appelle le public et les propriétaires des medias à s’intéresser à la vie des  journalistes  car la plupart  vivent en dessous de la  moyenne. A la jeunesse, d’user de leur talent pour gagner honnêtement leur vie.
« Bonjour mesdames et messieurs, je sais que,   vous écoutez UB Sport un peu plus qu’hier  et mieux que demain, je vous en remercie » un appel  fait  par l’animateur  Shaddai Chizungu   ce 14 septembre en direct de son émission  sportive à UB FM, une Radio commerciale émettant à Goma.  Là, il sollicite l’attention de son public pour suivre des nouvelles sportives.  A 25 ans d’âges seulement, Shaddai Chizungu  a déjà inscrit son nom dans le cœur des amoureux du sport du Nord-Kivu et au public de toute la région des grands lacs. Il a d’abord débuté ses premiers pas dans l’univers des medias à la Radiotélévision Graben (RTGB), en 2012, comme animateur des émissions de débat  où, il a fait trois ans d’animations.
Un animateur habile
Il a été l’un des meilleurs présentateurs des journaux en français  confie,  Naasson Wazi wazi, son ancien Directeur à la RTGB « c’est un garçon hors commun, il a eu une grâce exceptionnelle de mieux parler, mieux lire. Son accent, sa vitesse de la lecture et son aisance au micro est exceptionnelle. On a l’impression comme s’il a vécu en France pourtant non » déclare –t-il avant de conclure que, l’éloquence est un don que Dieu a offert  à  ce jeune animateur. Il a animé une émission de débat appelé ‘’les jeunes et la société’’   après, il sera initié à l’animation musicale avec l’émission que lui-même a créé, ‘’Talent d’ici’’, une émission  qui faisait la promotion des musiciens locaux où vite, le jeune animateur sera apprécié par son auditoire et il va découvrir  ses particularités. « Bien sûr  ce sont les gens qui me disaient que, la presse vous vaut mieux et vous devriez en faire votre profession ».  Aujourd’hui Shaddai s’est stabilisé à UB FM où il est parmi les meilleurs présentateurs radio  de la ville de Goma  constate son collègue, Huguette Kan «  tous, on anime des tranches d’animations et mêmes des mariages mais, je crois que, Shaddai a dans lui, une chose  très particulière.   Par moment, sa prestation me donne  la chair de poule » déclare-t-elle et de souligner qu’il est intelligent,  cohérent,  précis, éloquent et simple dans sa perfection  c’est un garçon social et intègre pour tout le monde. Il  fait son entrée avec fanfare  à UB FM,   en créant la fameuse émission Balade vespérale. A  un moment donné, il va s’initier aux sports  et va  s’apprécier mieux assis dans les sports que les débats confie son actuel chef de programme qui a souhaité garder l’anonymat.
Aimé par son public
Admiré même par les auditeurs sportifs, ses prestations ouvrent une brèche  des discussions pour les amoureux du sport. C’est le cas de Kambale Kitumaini,  l’un des fans de Kabasha «  il ya trois jours passés que j’ai vu physiquement  Shaddai Chizungu, je pensais avant que, c’est un blanc, un français d’origine pourtant encore un jeune garçon Gomatracien.  Il me passionne, quand il fait ses émissions, je crois que, je suis en interaction avec lui et je reste scotché sur mon transistor » témoignent- Il, il  ajoute qu’il est magnifique  dans ses prestations  et actuellement incomparable à Goma. Cet amoureux du Foot Ball  souhaite que, son animateur préféré continue à prester aux medias, mais sa crainte, c’est que, les responsables de  medias et le public de Goma ne savent pas  remercier les journalistes en général et les animateurs en particulier.   Shaddai Chizungu Yeza  est de taille patron,  regard franc, d’un teint chocolat, souvent habillé en costume et cravate,  une manière pour lui  de faire respecter  son métier qu’il qualifie de noble et de se donner  de la valeur aux yeux de ses admirateurs.  Shaddai déteste ceux –là, qui sous estiment le travail de quelqu’un,  l’ingratitude et l’exploitation de l’homme par l’homme.  Il pense que ses collègues de Goma travaillent dure  pour mériter  leur notoriété. Il appelle donc,  le public Gomatracien de donner à tout animateur sa chance de l’écouter et l’apprécier ou pas  «  j’aime qu’une personne travaille pour avoir tout son mérite et aussi  l’égalité  de chance pour tous, que notre public nous donne la chance d’accéder  à ce qui nous passionne» souhaite-t-il. Dans sa vie de tous les  jours, les parents de ce jeune talent,  ont été marqué une fois dans leur  vie,  quand  Shaddai a fini l’école secondaire et va leur demander de lui donner la chance de  payer ses frais académiques pourtant il n’a rien entre ses mains, confie Chizungu Decky, père biologique « j’ai cru  que , c’était  de la blague, mais curieusement  il s’est payé tout son parcours académique pourtant nous avons ce moyen  à la maison » déclare-t-il.   En effet, ce garçon, alors  18 ans,   va s’inscrire au concours d’éloquence  sans dire plus à ses parents.  Il va décrocher une bourse d’études universitaires  d’un an par le truchement de  pole Institute, une ONG,  qui a facilité le paiement de ses frais académiques. Après quoi, il a lui-même assure ses études,  se souvient  Shaddai «  je ne travaillais  pas, mais ce que je sais, c’est parler seulement, je demande à mon père de ne plus s’occuper de mes études car je dois prendre la relève.  Il va refuser et il finit par me comprendre quand  j’ai gagné ce concours qui  m’avait  mis au prise avec des universitaires pourtant encore diplômé d’état  » s’en félicité-t-il en poursuivant qu’il faillait parler, débattre par des idées et  convaincre le public avant d’être choisi   comme le meilleur interlocuteur éloquent. L’une des expériences la plus folle de la vie de Shaddai Chizungu. Pour lui, l’âge ou le manque d’expériences n’est pas une excuse pour ne pas  faire mieux  dans la vie. Licencié en sciences économiques depuis 2016 à l’Université de Goma, peu avant, il est passé par le collège Mwanga  en secondaire et à la maternelle et  au primaire, ses parents l’avaient  inscrit au complexe scolaire AMANI.  Shaddai Chizungu est dans le monde de medias  depuis  6 ans et   sa notoriété dépasse actuellement nos frontières.  Il est appelé  çà et là pour animer des cérémonies, des fêtes de mariage, des colloques, des conférences scientifiques etc. …
Un animateur illimité
«   J’avais accompagné Shaddai pour un mariage d’un Américain  à Kigali, le français et l’accent anglais qui sortaient de  sa bouche m’a laissé jusqu’à présent dans   le vide.  Je me demande où est-ce qu’il a appris  tout ça ? Je reste stupéfait » s’étonne  Patrick Basham, animateur à Mishapi TV  et l’un des amis d’enfance et   collègue animateur.  Il   remarque que,  son ami  avance si  vite car il devient même le maître des grandes conférences internationales  comme celle de l’Equity Bank organisée en avril dernier à Goma.  L’évolution étonnante de Shaddai Chizungu n’est  pas un fait du hasard. Il a le don de Dieu et fourni beaucoup d’efforts  en autoformation. Il s’est déjà fait des modèles dans ce domaine pour en faire une carrière. Il  a eu comme référence dans le monde des medias, Laurent Sadou,  l’ancien journaliste à RFI,   par sa créativité exceptionnelle, bien qu’il n’est plus de ce monde.  Quant aux animations des cérémonies, il adore le présentateur célèbre de NRJ AWARD, Nicos Aliaga.  Il conclut par un appel à ses pairs «  nous jeunes,  devons savoir choisir les opportunités et ne pas douter de nos talents car la meilleure façon de gagner sa vie, c’est exploiter   son don, une arme naturelle et en donner sa  valeur »exhorte-t-il et d’en finir que, quand on use de son talent,  ça fini par porter ses fruits.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.