Goma : Martin Fayulu, remercie ses électeurs et les pousser à réclamer sa souveraineté

 Le chef de fil de l’opposition,  le candidat de la plateforme politique LAMUKA a été accueilli à Goma par un marin humain. Martin Fayulu  est venu avec deux messages aux congolais notamment son remerciement pour l’avoir massivement élu et motivé ces derniers à réclamer leurs droits volés. A ce titre, il propose deux solutions à savoir : le recomptage des voix ou d’annuler ces élections afin de voter après six mois. Il l’a dit ce 18 février au stade AFIA sous les acclamations de ses fidèles.
Martin Fayulu est arrivé  ce lundi 18 février  à Goma en provenance  de  Beni et Butembo. Des milliers de ses sympathisants et membres de la plateforme électorale LAMUKA l’ont accueilli avec pompe à l’aéroport de Goma.  Un meeting a été organisé pour la circonstance au stade Afia de Goma, qui a été rempli comme un œuf. Dans son  allocution, le chef de fil de l’opposition politique congolaise  a remercié ses électeurs pour l’avoir voté massivement voté à ces élections du 30 décembre dernier et à leurs demander de continuer à réclamer la vérité des urnes « je voudrais vous dire merci beaucoup pour m’avoir élu massivement à Goma, aussi vous dire qu’il faut réclamer vos droits. Vos votes ont été volé et Félix Tshisekedi a été nommé par Kabila » déclare-t-il en poursuivant que le peuple ne doit pas accepter cela.  C’est pourquoi, j’ai introduit une requête à la Cour Africaine de Justice «  nous allons épuiser et recourir  à toutes les voies possibles car la première voix, c’est peule Congolais  qui ne reconnait pas la nomination de Félix Tshisekedi ».
La résistance est nécessaire
A ce titre nous avons engagé la résistance citoyenne d’une manière pacifique a-t-il  expliqué  aux Gomatraciens. Martin Fayulu soutient que, partout au pays, la résistance est activée, à Kinshasa, à la place Sainte Thérèse, les images sont éloquentes, à Beni, à Butembo comme à Goma et partout en RDC, ce peuple se reconnait à travers Martin Fayulu qu’il a choisi et non quelqu’un qui porte le masque de Kabila. Il souligne par la suite que le peuple Congolais est souverain  et lui seul  confère la légitimité  de diriger la RDC. Pour Martin Fayulu qui  a lancé  le recours aux instances internationales en commençant par la Cour Africaine des droits de l’homme et du peuple à travers  l’Union Africaine. Il compte poursuivre  jusqu’au Conseil des droits de l’homme des nations unies pour trouver gain de cause. «  Je vais poursuivre  à réclamer mes droits car la légalité qui est là, n’est pas la légitimité aussi la légitimité est donnée par le peuple et non l’Union Africaine comme dit l’article 5, de notre constitution » insiste-t-il en expliquant que, la légitimité appartient au peuple Congolais. En faisant toutes ces démarches, Martin Fayulu veut que, la souveraineté du peuple de son pays qui l’aurait élu avec plus de 62% soit reconnue de tous.
Il ne veut que, le président soit légitime
Il veut aussi briser le phénomène repris dans l’exposé de motif disant «  depuis le 30 juin1960, date de l’indépendance de la RDC, ce pays connait des crises récurrentes  dues au manque de légitimité  des institutions et de leurs animateurs ».  Le Président National du parti politique ECIDE  souligne que la RDC doit être développée, construite. On ne peut plus continuer à prolonger le Kabilisme dans le pays de Lumumba sous une autre forme. Il insiste sur le fait que Félix Tshisekedi serait nommé par son prédécesseur et n’a aucune légitimité. Il regrette par la suite que la plus haute instance de la Justice de notre pays soit gérée par des individus jusqu’à ces siècles «  la Cour Constitutionnelle n’a pas fait son travail,  recompter les voix du peuple et elle est parti dans les tergiversations pour annoncer que ma requête n’était pas fondée, c’est honteux » s’exclame-t-il. Martin Fayulu plaide à l’UA de créer une commission de vérification des urnes afin de pousser à l’organisation des nouvelles élections en RDC, notamment les présidentielles et les législatives nationales et provinciales car pour lui, partout il y a des flous. «  Tous les résultats ont été fabriqués par Corneille Naanga et son équipe en complicité  avec Kabila et ses acolytes » déclare-t-il en chutant : «  Monsieur Tshisekedi s’est fait piégé et ce piège-là est grave  pour l’évolution du pays d’où l’importance de nous en ressortir dedans » conclu –t-il en regrettant amèrement. Il faut dire que Martin Fayulu a demandé une minute de silence pour les compatriotes qui ont sombré  pour la cause de la nation notamment des militaires, policiers et Luc Nkulula de la LUCHA.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.