Goma : les questions orales avec débat divisent les députés provinciaux

Les députés provinciaux du Nord Kivu étaient en contradiction  totale ce mardi 12 novembre 2019 à l’Assemblée,   au cours d’une  séance plénière. Les ministres provinciaux des mines David KAMUHA et son collegue  Robert LUFUNGULA,  de l’administration de la justice devaient répondre aux questions orales avec débat émis par l’élu de Walikale Prince KIHANGI et Saidi BALIKWISHA,  élu aussi à  Beni Territoire. Ces préoccupations ont été bloquées.

 Ces  deux  ministres en province au perchoir de l’Assemblée Provinciale ,  devraient s’expliquer sur la question de la justice dans leur juridiction  où  certaines personnes sont emprisonnées pour une dette de 10$ et aussi,  des problèmes n’ont  pas un  soubassement juridique, notamment  le problème de grossesse mais aussi les minerais qui sont volés au regard impuissants de services spécialisés a regretté l’élu de Butembo,  Promesse MATOFALI. Pour lui malgré que,  certains de ses collègues n’ont pas voulu l’explication provenant des ministres invités,   il ne va pas se fatiguer de plaider pour le bien de la population qui l’a envoyé à l’hémicycle : « Je  regrette l’attitude de notre  collègue Elie KAKULE NZAGHANI en interposant une motion incidentielle, soit disant que ce n’est pas opportun que les ministres répondent à présent » se désole-t-il.

Honorable Nzaghani  protège mes tiens

A en croire l’élu de Butembo, Promesse Matofali, l’action de son collègue NZAGHANI sauve  de justesse les ministres qui n’ont pas répondus à ses questions  qui préoccupent la population haut plus haut point et  qualifie  cela de  blocage à la procédure de contrôle parlementaire. Il a continué à  fustiger  le fait qu’au cours de la session en cours les questions d’intérêt communautaire devaient être traitées avant l’adoption du budget de la province alors qu’ils proviennent récemment des vacances parlementaires. Promesse MATOFALI pense qu’au lieu de rester dans cette Assemblée Provincial où les doléances du peuple ne sont  pas résolus avec acquittées, il serait mieux  sage que  les Députés Provinciaux restent à la maison pour s’occuper d’autres choses.

 Faux rétorque  Elie  Nzaghani

L’élu de Rutshuru  soutient la raison  de sa motion incidentielle par le fait que,  les ministres n’ont qu’environ 3O jours de travail et n’ont pas encore eu assez de temps pour sillonner tous les services de leurs ministères qui jusqu’à ce jour n’ont pas encore des collaborateurs. «  je pense que  c’est inopportun qu’ils soient devants les élus   car ils n’ont pas encore cerné  et maitrisent  leurs misères  mais aussi, c’est un acharnement inutile  à présent » insiste-t-il et d’ajouter que, les ministres interpellés n’ont pas encore un état de lieu complet de leurs services et les réponses fournies n’auraient pas assez de soubassement et que c’était important de voter contre l’ordre du jour ce qui a sauvé de justesse les ministres interpelés. L’élu de Rutshuru dénonce le comportement de ses collègues qui commencent à ‘’marchander’’ les questions orales avec débat auprès des ministres et posséderait même des informations selon lesquelles, certains députés couraient derrière les ministres ayant les questions sur leurs tables. Le Député Nzaghani a continué à suspecté qu’il y aurait  une main noire derrière ces questions orales car un des initiateurs aurait pu dire comment allons-nous vivre et qualifie ce comportement comme cracher sur le pouvoir. « Je pense que,  c’est important de laisser le temps au temps  et que  ces ministres  maitrisent bien  leurs services et ils reviendront répondre avec des éléments convaincants à nos  questions » a-t-il souhaité. Il a argumenté sa motivation en soutenant  que,  le contrôle parlementaire est permanant et il possède aussi des questions et à partir de 2 mois les ministres auront déjà sillonnés toute la province ainsi ils auront l’état de lieu complet de leurs services et ainsi répondront  convenablement à toutes les questions orales auprès des élus du peuple.

 Junior Akilimali

Input your search keywords and press Enter.