Goma : Le professeur Onésime Mukatula explique sur la formation des MBRTC

le prof. Onésime entrain d’assurer une formation de la CENI/Photo, droits de tiers.


Le rapporteur adjoint de la CENI en RDC a fait savoir que le lancement officiel de la formation des Membres des Bureaux  de Réception et de Traitement des Candidatures  à eu lieu lundi dernier  à Goma. Selon lui, le 23 juin prochain, c’est la convocation du corps électoral et à partir du 24 de ce même mois, c’est le début de la réception des candidatures.
Emergence plus : Prof. Onésime Mukatula bonjour !
Onésime Mukatula : bonjour monsieur le journaliste
Emergence plus : vous venez de lancer à Goma la formation des membres  de réception et des traitements des candidatures, quel est l’objectif de cette formation ?
Onésime Mukatula : cette formation qui se fait en cascade a comme objectif de former les agents commis à cette opération pour maitriser les procédures de traitement, de réception  et d’enregistrement des candidatures. Aussi pour maitriser la manipulation  des logiciels commis à cette opération et maitriser également  toutes les procédures ayant traits à la   réception, au stockage, au déploiement et au ramassage du matériel qui sera  utilisé pour l’opération  de la réception et traitement des candidatures,  car ce matériel est géré par le logisticien.
Emergence plus : qui sont habilités à participer à cette formation ?
Onésime Mukatula : il y a quatre catégorie des personnes notamment  les juristes parce qu’il faut  des juristes vérificateurs pour des contrôles de qualité, les procéduriers, les logisticiens car tout ce fait avec du matériel, mais à cela ajoutons  l’assistant réceptionniste et l’Opérateur de Saisie  parce que  le candidat doit  se faire enrôler. La loi dit que pour être candidat, il faut avoir la qualité d’électeurs.
Emergence plus : en 2006, 2011, il y a eu des activités similaires, quelle est l’originalité de celle-ci ?
Onésime Mukatula : ‘innovation a été apportée par la loi actuelle, la première, c’est le seuil qu’il faut atteindre, pour les députés provinciaux, c’est 3¨% et  la deuxième innovation, il faut aller en regroupement politique pour atteindre ce seuil pour être  éligible à la répartition des sièges. La CENI compte avoir moins des candidats qu’avant car  tous les compétiteurs se regroupent en regroupement politique.
Emergence plus : quand est-ce que la CENI compte commencer l’opération d’enregistrement proprement-dit ?
Onésime Mukatula : conformément au calendrier publier en novembre 2017, la CENI compte débuter à convoquer l’électorat le 23  juin 2018 et le 24 juin,  c’est le début de l’opération  de la réception et traitement des candidatures. Cette opération dure 15 jours. Sur toute l’étendue de la RDC.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.