Goma : Le Ministre d’Etat et ministre des Hydrocarbures, Rubens Mikindo, au chevet des familles victimes des assassinats

Aussitôt arrivé à Goma  cet après midi, le ministre d’Etat et ministre des mines, Rubens Mikindo Muhima dit venir faire d’une pierre deux coups, il   a  visité les familles  des victimes  de l’insécurité grandissante   dans son fief électoral, la ville de Goma , a remis une enveloppe aux familles mais aussi lancé le début des travaux de dégazage sur le lac Kivu. Il l’a dit lors de son arrivé à l’aéroport de Goma.

le Ministre d’Etat et ministre des hydrocarbures Rubens Mikindo parle de l’objet de sa mission au Nord-Kivu à l’aéroport International de Goma

Pour Rubens Mikindo, sa présence sur Goma  est justifié par  cet envoie du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi  qui est de cœur aussi avec  ces familles qui ont perdu les leur ces derniers jour à Goma suite au banditisme urbain perpétré par des hommes  à main armée qui tue pendant la nuit comme la journée  à Goma. «  notre présence à Goma se justifie  par le fait qu’il y a  des familles qui sont éprouvées  par des atrocités   de cette insécurité qui ne dit pas son nom, je me dois  donc  de faire une visite de compassion   à ces familles  pour leur dire que  le président de la République  est avec eux  et condamné ces crimes au dieux »  lance-t-il   et d’ajouter qu’il est à Goma aussi pour l’activité de son ministère, les hydrocarbures car d’ici  lundi , il va lancer  officiellement  les travaux du début d’exploitation du gaz méthane  sur le Lac Kivu.  Le ministre d’Etat Rubens Mikindo a rassuré la population de Goma  du début de  démarrage de l’exploitation  de ce Gaz afin  de le traduire  en richesse, capitaux ou encore de diminuer ses méfaits  sur la vie de la population  du Nord et Sud-Kivu. Il soutient qu’il souhaite voir commencer ces travaux même  à la fin de ce mois  de Novembre  2020  pour que  tout le méfaits  de ce gaz sur le quotidien  de la population soit  dans leur passé . « Si ça peut aller plus vite tel que je le souhait même dans un mois, que cela puisse commencer, ces travaux proprement dits  car il faudra déplacer les matériels, le comité de suivi puisse nous faire l’évaluation de ces faisabilités  de cette exploitation de gaz méthane, une raison de plus de ma présence à Goma »  a-t-il conclu.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.