Goma : Lancement officielle de la 52e session des examens d’Etat édition 2018

le gouverneur Julien Paluku, l’IPP/nord-Kivu et les autorités de la province ééducationnelle


Le gouverneur de la province du Nord-Kivu a lancé officiellement  les épreuves des examens d’Etat édition 2017-2018 sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu. C’était à l’école conventionnée catholique Maman Mulezi de Goma ce 18 juin encours. Julien s’est félicité de la progression  au niveau du secondaire.
L’année dernière, ils étaient 50 mille participants, mais cette année 2018, les élèves des écoles secondaires au Nord-Kivu sont dénombrés à 52 830, une progression de plus de 800 élèves. Pour le gouverneur, c’est un motif de  soulagement  qu’ils aient  une quiétude et que sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu les épreuves de ces examens se font dans un climat sécuritaire favorable.
Le gouverneur met les lauréats au défi
Julien Paluku a promis aux lauréats, quiconque  aura obtenu les points, les meilleurs  dans cette école où  se passent  les examens d’Etat, une école qui  regroupe  les représentants des élèves  de toute la ville  de Goma. Ces derniers doivent bénéficier  d’une bourse d’études «  parce que la province  a prévu ces genres de bourse d’études, qui est bien définie dans sa ligne budgétaire, lui a accordée par l’assemblée provinciale, l’élève premier aura gagné une bourse pour son parcours académique » promet-il en poursuivant que la première fille et le premier garçon qui vont avoir plus des pourcentages doivent bénéficier  d’une bourse de 5 ans  d’études universitaires  soit de première année de graduant  jusqu’à la deuxième licence. C’est un encouragement  pour permettre aux jeunes étudiants de travailler et de concourir à l’obtention de la dite bourse.  Dans les territoires où crépitent des balles, les gouverneur Paluku a dit comme par exemple à Walikale et de Beni où l’ont rapportent des atrocités. A l’aérodrome de Kilambo  où il n y a pas  moyen d’atterrir, le chef de l’exécutif provincial  a rassuré que les males des ITEM sont passés par  Kisangani  puis par la route pour Walikale-centre. Delà, ses services ont pu dispatcher ces males  aux endroits destinés.  Jusqu’à l’heure de lancement de ses épreuves, il n’y avait pas encore aucun signale alarmant de détérioration de la sécurité en province. Pour sa part,  le Directeur de province éducationnelle du Nord-Kivu, Monsieur David Rukat Muteb  a remercié ses hôtes d’avoir répondu favorablement à leur  invitation à l’occasion du lancement officielle de la 52e session des examens d’Etat édition 2018.
Qui en sont les candidats ?
Ces examens d’Etat  ont été constitués des élèves inscrits régulièrement  en 6e cycle long,  des autodidactes et les élèves du cycle court. En cette 52e session de ses épreuves d’Etats, ces examens restent  le système  externe d’appréciations de tous les finalistes des humanités visant à soumettre toutes les écoles publiques, conventionnées et non conventionnées, privées et agrées,  mêmes épreuves les conduisant  ainsi à l’obtention du diplôme d’Etat pour le cycle long et le cycle cours en finalité professionnelle.  Pour garantir le bon déroulement des examens d’Etat  dans toute la province éducationnelle, le comité provincial éducationnel a ciblé 61  centres dont 25  à Goma et Karisimbi et 1 à Kigali, la capitale Rwandaise.  5 à Nyiragongo, 13 à Rutshuru,  1 7 à Rutshuru II et 10 à Masisi II. Quant aux candidats, le nombre d’inscrits se lève 2O.928 dont 9 289 filles  au cycle long et au cycle cours, 154 inscrits dont  13O filles.  Le nombre des participants se lève à 19 546 dont 8 753 filles. Le nombre d’abandons se chiffre à  1 382  dont 576 filles. Cette session ordinaire va se dérouler du 18 au 21 juin 2018. IL faut dire  que les examens d’Etat sanctionnent la fin d’études secondaires par un seul diplôme pour tous réseaux d’enseignements.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.