Goma : la Presse fait ses adieux à Solange Lusiku

Les derniers hommages de Solange Lusiku ont été rendus par ses pairs de Goma. La dépouille mortelle de la deuxième vice-présidente de l’UNPC vient de passer par Goma pour son Bukavu natal où, elle sera inhumée à jamais. La cérémonie d’adieux a eu lieu aux installations de l’UNPC Goma ce mardi.
Devant plusieurs membres de sa famille biologique ainsi des corporations de sa famille professionnelle, l’ex éditrice du journal le ‘’Souverain’’, paraissant à Bukavu, Solange Lusiku, morte fatalement le 13 octobre encours à Kinshasa suite à une maladie. Son corps a eu les derniers honneurs de ses tiens de l’est de la RDC.  Appelé à prendre la parole lors de la cérémonie d’hommages, le président national de l’UNPC venu pour la circonstance a déclaré que « la mort de Solange est une perte incommencerable pour ses collègues journalistes et surtout éditeurs de la RDC » prononce-t-il amèrement. Kasonga Tshilunde   témoigne que, la nouvelle de la mort de notre consœur a fait le feu d’une bombe dans tout le monde entier.  Le président de l’UNPC révèle que, le nombre des messages des condoléances qui lui parviennent de par le monde, prouve que, l’ex éditrice du journal le ‘’Souverain’’ était exceptionnelle. Il poursuit que, tous les hommages lui rendus, reconnaissent en elle, une femme battante, combattante, d’intelligence remarquable, humble, courageuse et activiste engagée. Il faut dire que, cette femme de la presse quitte précipitamment ses collègues et sa famille biologique à l’âge de 46 ans.  Elle était est une femme mariée à un homme et laissant dernière elle, plusieurs enfants avec un parcours professionnel hors pair.  Elle a frappé d’imaginaire de tous ceux –là, qui l’ont connu en se révélant d’une excellente journaliste et pacificatrice.  Des témoignages sur place,  Solange était d’une adaptabilité rapide à tout le milieu professionnel  se souvient  Juvénal Murhula , l’un des journaliste ayant travaillé avec la regrettée Sol, Sol  à la radio Maendeleo de Bukavu «   elle était unique à son genre,  avant de faire le journal, elle avait passé par la radio Maendeleo de Bukavu , où nous étions dans la même rédaction, puis la radio Maria et va se stabiliser  au journal le Souverain où, elle va hériter de la maternité de ce grand journal du défunt Jean Barahiga » déclare-t-il  en ajoutant qu’elle  a conduit ce journal de son vivant,  des mains de maître.  Le corps sans vie de la défunte a été accompagné au port de Goma par des chevaliers de la plume et du micro. Elle a été embarquée à bord d’un petit bateau d’express Ihusi. Direction, le Sud-Kivu, sa province natale et de profession. Paix à ton âme l’ex-collègue Solange Lusiku Simire. Que la terre des ancêtres te soit douce.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.