Election du gouverneur au Nord-Kivu : Les députés LAMUKA préviennent leurs candidats et menacent d’aller à l’élection primaire

Les députés provinciaux de la plateforme d’Ensemble Pour le Changement du Nord-Kivu, se sont réunis  ce vendredi 24 mai 2019  à l’hôtel Ishango afin de trouver  le nom d’un candidat unique au poste du gouverneur de la province. Un consensus sur ce son n’est toujours pas trouvé. Ils conviennent par ailleurs  pour une dernière réunion ce samedi.

Le torchon brule au sein de la plateforme LAMUKA Nord-Kivu. Les élus provinciaux  se déchirent de plus en plus pour donner un nom d’un candidat commun. Après débat et délibération, tous ces députés  donnent un ultimatum  de 12 heures aux trois candidats gouverneurs  notamment Erick Kamabu, Muhindo Nzangi et  venant Tshipasa de leur trouver un consensus  pour enfin donner le nom d’un candidat commun de l’opposition politique congolaise. Ces élus provinciaux  conviennent ainsi  que, demain samedi  25 mai encours, une rencontre devra avoir lieu sur  la même place dans le but de recevoir  de leurs candidats,  un nom, d’un  ticket gagnant  gouverneur sous le label de LAMUKA.   A défaut de cela, ces  élus très en colères   menacent  de procéder à une l’élection préliminaire  qui pourra avoir un criterium bien définie pour représenter  un candidat gouverneur au sein de cette plateforme politique dirigée actuellement par Moïse Katumbi.

Une élection  primaire est envisagée

 Sinon ce nom qui sortira à l’issue  de cette préliminaire sera accompagné pendant la campagne électorale jusqu’au vote d’un gouverneur de la province du Nord-Kivu.  Pour tout dire, ces députés  se sont réunis pour la deuxième fois afin d’avoir ce nom, mais sans succès. Tous les trois candidats ne veulent pas laisser cette course électorale au profit de l’autre  membre de la coalition  et leurs députés provinciaux sont  aussi divisés dans ce sens. Car les élus de Beni ont leur propre candidat, de Butembo en ont le leur et ceux de Goma ont également leur choix.  Les divergences ne font que commencer. Une partie de ces élus a claqué la porte   très en colère avant que ce résultat soit déclaration soit élue. Affaire donc à suivre.Rachel Kazingufu       

Input your search keywords and press Enter.