Afrique de l’Est : La RDC et le Rwanda mettent en palace un dispositif commun de lutte contre la COVID-19

 La RDC et le Rwanda  ont renforcé leur collaboration en matière de la surveillance contre  la  COVID-19. Les délégations de ces deux pays voisssins ont convaincu  cela  suite à la rencontre  bilatérale tenue  ce 29 mai 2020  dans  la zone neutre entre la RDC et le Rwanda.  Ils ont mis en place un mécanisme conjoint afin de lutter efficacement contre le COVID-19.

la délegation Congolaise lors de ces pourpalers près de la grande barrière de Goma

La dite réunion  a visé  la formule des propositions pour  s’engager politiquement au plus haut niveau  dans le but de renforcer  la coopération transfrontalière  en matière des surveillances  de la pandémie au Coronavirus et ses implications  sur les commerces transfrontaliers.Les deux pays  ont discuté de l’opportunité  de la mise en place d’un cadre de concentration  transfrontalier établissant des mesures communes et préventions  de cas au COVID-19.   Au-delà  de tout ça, ils ont ajouté les mesures de surveillances, d’informations et expertises  dans les domaines cliniques ainsi que la recherche scientifique. Les représentants de ces deux pays se sont accordés aussi à  définir le mécanisme d’échange  d’expertise médicale  pour la prise en charge des malades ayant des pathologies chroniques  recevant  des soins  en RDC et au Rwanda.

Des accords salutaires pour tous

 Ils ont aussi fixé leurs accords pour la facilitation d’accès  au plate –forme de  diagnostic   des laboratoires en matière de la pandémie au COVID-19. Le Vice-ministre Congolais de l ‘intérieur, Innocent Bokele Walaka    a conduit la délégation de notre pays et nous en fait le point : «  nous sommes content car il y a convergences d’idées. En ce qui concerne  le COVID-19, nous venons de créer  une proposition aux autorités de deux pays en termes de cadres de concertation, cadre d’échange d’expérience entre nos deux pays pour  qu’on cherche à tout le moyen de mettre fin à cette pandémie qui endeuille le Monde entier »   explique-t-il en poursuivant  que ceux-ci doivent accès les échanges d’informations, de la recherche scientifique. Ainsi donc, les points focaux pourront etre désignés  afin de faciliter ces services. Il faut dire que, ces propositions entre les deux gouvernements seront soumises aux autorités de nos deux pays pour examinassions et approbation  afin qu’elles soient mises en œuvres.Norbert Mwindulwa    

Input your search keywords and press Enter.